23 mai 2017

Pourquoi des massages en stage Tantra ?

Même avant sa venue au monde, le petit humain a un besoin vital de contact physique et il le recherche. Les films intra utero montrent des fœtus qui saisissent leur cordon ombilical, portent leurs doigts à la bouche... Les personnes qui pratiquent l'haptonomie constatent combien le bébé à naître répond déjà à la sollicitation physique.
Le corps est fait pour se mouvoir, recevoir des sensations, être un champ de communication intra et inter-individuelle.
Chaque individu est à la fois miroir de l'autre et complémentarité de ce même autre, si ressemblant et si différent...
Les personnes ont besoin d'être touchées (et de toucher) à tous les niveaux (physique, émotionnel, intellectuel), et ces 3 centres sont liés par l'énergétique.
Vivre un massage tantrique c'est une méditation, que ce soit en tant que receveur ou en tant que donneur, ou les 2 à la fois selon le massage envisagé. Quoiqu'il en soit, chaque participant est dans le donner-recevoir, l'échange, la circulation énergétique à l'intérieur et entre les partenaires.
C'est une communication profonde et sincère, un « nourrissement » naturel et nécessaire. Une communion de corps, de cœur, d'esprit, à différents niveaux. Une méditation sur la beauté, la bonté, la vérité...
Prérequis indispensables au massage tantrique :
- en avoir le désir (ou la curiosité de sentir ce qui va se passer en moi, en l'autre, avec l'autre, lorsque je vais toucher ou être touché.e par cette personne, à ce moment, de cette façon...)
- le cadre posé précisément et clairement (il ne s'agit en aucun cas d'un préliminaire amoureux qui peut éventuellement glisser vers un acte amoureux)
- le namasté (« j'honore le sacré en toi ») avant et après le massage : court rituel qui ouvre et conclut les pratiques tantriques.

Ingrédients fondamentaux au massage tantrique :
- le respect (du cadre, de la personne, de soi)
- la présence à l'instant (seul le présent existe)
- la lenteur (qui rime avec profondeur... et permet de glisser dans un autre espace-temps)
- le plaisir (aucun intérêt à se forcer à vivre une pratique tantrique quelle qu'elle soit, et ce serait sortir du cadre puisqu'il s'agirait d'un manque de respect envers soi-même)
- ne pas avoir d'objectif sur la personne massée (si c'est dans l'espoir d'obtenir une faveur ou même de faire ressentir ceci ou cela, c'est déjà sortir de l'état méditatif sans attente)
Quant aux techniques, certes elles existent et peuvent soutenir à apporter tout naturellement un mieux-être, par le respect du schéma corporel, l'ancrage, l'ouverture des centres énergétiques, la circulation dans tout le corps... (et nous animons un cycle de stages à cet effet).
Un rappel néanmoins : les apprentissages mentaux ne remplaceront jamais l'ouverture du cœur, l'intuition, l'alignement, la clarté. Faire un massage tantrique, c'est avant tout être et savoir être avec.
Pratiquer les massages en stage permet de vivre des moments d'exception, de se sentir beau.belle, entier.e, densifié.e, léger.e, connecté.e à toutes ses parties, plein.e d'amour et de joie, etc... puis de repartir énergisé.e et porteur.se d'ingrédients nécessaires à poursuivre la pratique par la suite.
Oser toucher. Oser être touché.e. En toute simplicité. Avec un consentement éclairé.
Au plaisir de vous permettre de vivre la magie des multiples massages tantriques ; il y en a dans toutes nos sessions!
Namasté