Dois-je encore m’en étonner ? 🤷‍♀️

Oui je suis (un peu) naïve… et je compte bien le rester suffisamment pour continuer de croire en le divin, le sacré, le merveilleux… en chacun et chacune
Une certaine naïveté oui, et en même temps une certaine clairvoyance.

N’empêche que c’est marrant (et pour moi, toujours étonnant) de constater la propension nettement sexuée à s’inscrire à un stage avec une thématique plutôt qu’une autre.
Je m’explique :
– pour le week-end prochain (1-2 décembre), « Tantra Ciel » : nettement plus de femmes inscrites que d’hommes
– pour le week-end suivant (8-9 décembre), « massages tantriques – module 2 » : nettement plus d’hommes inscrits
Un simple constat. Comment le traduire/comprendre ?
Du côté des femmes, plutôt une recherche de travail profond ? Et pour les hommes, le désir/besoin de rentrer dans davantage de corporel/toucher ? Ce n’est pas vraiment nouveau, dans la psyché humaine depuis des lustres (et même au niveau énergétique : plutôt du sexe au coeur pour les hommes, plutôt du cœur au sexe pour les femmes), et c’est ok : chacun.e assume ses désirs/besoins… et je trouve ça cool.
Merci d’être authentique avec ce qui t’habite et t’anime 😻

Là où je m’interroge, c’est s’il n’y aurait pas aussi une crainte/retenue de la part de nombreuses femmes, à participer à un stage plus impliquant physiquement ? Auquel cas, s’agit-il de : connaître ses propres limites et les poser, avoir confiance en l’homme, en l’inconnu, s’écouter et s’entendre au fur et à mesure des pratiques, se dire, oser changer d’avis, communiquer par tous les canaux, valider le consentement clair et réel, revisiter son rapport au désir et au plaisir…

Oui c’est vrai : les stages que nous proposons, c’est aussi du travail de la part de chaque participant.e !
Le plaisir y est invité à bras ouverts, mais encore faut-il savoir le recevoir vraiment (dans son corps, dans son coeur, dans son esprit, dans ses cellules, dans sa vie…) C’est de l’introspection accompagnée ; c’est oeuvrer à son propre épanouissement ; c’est re.connaître ses failles pour mieux les accepter et les vivre, jusqu’à ce qu’elles n’aient plus lieu d’être là…

Revenons à ces stages avec ces inscriptions.
Jusque là, les modules 2 et 3 de « massages tantriques » étaient en parité hommes-femmes. Eh ben j’ai l’impression que c’est du passé ! Et qu’il n’y a en fait pas de raisons valables (autres que les croyances et peurs égotiques) pour que cela reste le cas.
Du coup, j’ai demandé aux hommes en liste d’attente, si c’était ok pour eux de partager des massages entre hommes… et j’ai eu le grand plaisir d’obtenir surtout des « oui » clairs et francs (je précise que tous sont déjà venus à plusieurs stages avec nous). Cet enthousiasme à partager au-delà de toute attente sexuelle, me réjouit et donne espoir pour que les femmes puissent lâcher :
– d’une part, leur croyance d’être considérées comme des objets de désir ou de non-désir (ce n’est jamais le seul physique d’une personne qui fait, en stage, que les partenaires de pratiques sont attiré.e.s ou pas : c’est l’intériorité qui rayonne ou pas, l’état d’esprit, le comportement…)
– d’autre part, leurs résistances à croire que les hommes sont booons et aspirent aussi à se mettre au service de la Vie 🌺

Au plaisiiir de te recevoir bientôt si tel est ton désir !… et de t’accompagner dans la magie de la Rencontre d’être à être…

Namasté, belles et puissantes femmes 🙏
Namasté, beaux et puissants hommes 🙏

Rejoignez-nous !

Inscription à la lettre d'informations
Soyez informé.e en premier !
(nouveautés, promotions, conférences-ateliers-stages, écrits, vidéos...) 
1 à 2 lettres par mois.

Merci, c'est presque fini, regardez vos mails !