Selon l’enseignement de l’école de psycho-anthropologie selon Idriss Lahore, cinq archétypes fondamentaux co-existent en chaque humain :

– l’Animal (instinct, survie, lien à la Terre…)

– l’Enfant (curiosité, émerveillement, en-vie, entrain, renouveau…)

– la Femme

– l’Homme

– le/la Sage, l’Ange (lien au Ciel, à l’univers…)

Chacune de ces énergies apporte des atouts nécessaires et merveilleux. Il s’agit là d’archétypes : uniquement des versants sublimes, qui donnent de la puissance à l’individu.

Ce que nous associons en termes de blessures/faiblesses/excès… est lié à la psyché encombrée, blessée, torturée, malade… pas l’être, l’intériorité…

C’est de l’ordre des dissemblances entre l’être et l’avoir, entre l’être et le faire, entre l’être et le paraître…

Je n’irai pas décortiquer et expliquer ici ce qui est associé à d’autres termes que sont l’esprit et l’âme. Restons-en à l’idée de cet article : l’Union Sacrée.

Bien sûr, l’Union Sacrée peut être vue de bien de points de vue différents, et tous ont leur justesse : à chacun.e selon sa sensibilité et sa personnalité ; toutes sont intéressantes et complémentaires. Les oppositions apparentes sont de surface uniquement : en réalité, la vérité est multiple et polymorphe… et c’est dans son Cœur ouvert à toutes ces interprétations que l’Humain peut être un peu plus en lien avec le Grand Tout, le Grand Esprit, l’Âme du Monde, Dieu, le Divin, la Déesse, etc.

Le Tantra est une voie d’inclusion par excellence, qui dissout même les notions de bien et de mal. Il n’y a pas de place pour le jugement, ce qui laisse peut de place à d’éventuelles critiques, regrets, remords, sentiment de culpabilité ou de honte…

Ce qui est est.

Observation, constat, acceptation… tout en prenant sa juste place, sa place opportune dans l’instant… en tirant les leçons de ce qui est vécu/expérimenté de sois à soi à ce moment, sans pourtant s’attacher à aucune croyance pour la suite.

Voilà donc déjà une description de ce que je sens comme faisant partie de la notion d’Union Sacrée :

– le Féminin est représenté par cette capacité à recevoir les informations par tous les sens,

– le Masculin est ce possible de catégoriser pour « constater » et de mettre des mots, de décrire factuellement plutôt qu’émotionnellement,

– le Féminin peut décrire, présenter ses sentis par tout média : c’est aussi la créativité, la mise au monde à l’état sauvage, l’énergie pure, le diamant brut,

– le Masculin représente la conscience qui va donner forme et direction à l’énergie, va se mettre à son service pour la création du meilleur tout en respectant l’énergie de base : il a donc besoin de se placer aussi dans une forme de réceptivité émerveillée pour être l’artiste relié et ne pas trahir la mère, la base, l’origine, l’Amour…

– tout comme le Féminin a à temporiser ses ardeurs pour que la création émerge effectivement : au-delà de la production insensée (sur-action, errance du sur-don de soi qui nourrit l’ego plus que l’être) ou du néant (inaction du fait du manque de sens), il s’agit de se laisser pénétrer par la conscience pour donner une direction, une structure à ce qui demande à être reçu…

Nécessité donc de vivre l’Union Sacrée en Soi.

Et elle sera différente et complémentaire lorsqu’il s’agit de la vivre en couple : d’ailleurs à ce moment, l’équilibre interne de chaque partenaire sera naturellement révisé (et révisé à nouveau à tout moment : selon là où on peut se retrouver dans le respect de chacun.e à ce moment-là).

Et nous ne sommes pas tout à fait le/la même en solo.a ou en couple, et c’est juste aussi :

nous changeons individuellement sans cesse, dans nos désirs et besoins aussi, et les individus d’un couple s’adaptent à leur partenaire (et parfois se suradaptent ou ne s’adaptent pas suffisamment, avec un besoin différent à ce moment).

Les énergies masculines et féminines présentent des intelligences différentes et complémentaires, portées de façon différente et complémentaire selon les individus : en fonction de leur sexe (le Féminin d’une personne de sexe féminin est différent de celui d’une personne de sexe féminin…), selon leur personnalité, et aussi selon le moment (cycle journalier, cycle menstruel, cycle lunaire, cycle saisonnier, cycle annuel, septaines, neuvaines, décennies, astrologie, ce qui aura été travaillé au niveau psychique et au niveau systémique…)

Un autre facteur important quant au mode de déploiement de notre Féminin et de notre Masculin, c’est aussi l’alliance du moment : avec qui nous avons choisi de nous associer à ce moment de notre vie, et plus particulièrement notre partenaire privilégié.e, celui ou celle avec qui nous avons décidé de former un couple.

(Je suppose qu’il y a également bien des choses à apprendre de situations comme les relations polyamoureuses.)

Que l’on se considère en couple ou pas, que l’on vive cette relation à l’autre avec engagement conscient et renouvelé… ou différemment… nous avons toujours à apprendre de nous-même et surtout de nos réactions.

D’ailleurs, on peut remarquer qu’il n’y a pas de hasard quand aux relations que nous nous attirons ou par lesquelles nous sommes attiré.e.s (ou que le hasard est orienté et a le dos large).

C’est souvent plus facile à voir chez les autres que pour soi-même (« puisque Dieu nous a collé les yeux sur le visage », comme le dit Richard). Comme par exemple lorsqu’une personne vit 2, 3 fois ou plus, les mêmes difficultés avec des conjoint.e.s « différent.e.s »…

Alors observons et laissons-nous toucher par ce que nous sentons des autres. Il s’agit donc d’accueil inconditionnel de ce qui est, sans juger si vouloir changer ce qui est… : déjà en l’observant avec bienveillance, vous devenez un facteur de changement autrement plus puissant qu’en conseillant… et peut-être en soutenant l’autre s’il.elle le souhaite, en lui servant justement de miroir pour qu’il.elle puisse se voir aussi… et décider (ou pas) de rentrer dans un processus de libération.

L’Union Sacrée ?

Avant tout, une re.visite de ce que nous considérons comme appartenant au Féminin et au Masculin… et constat que bien souvent il s’agit d’autre chose que de valeurs archétypales.

Puis intégration en Soi de ce qui est de l’ordre :

– de la Femme (mère, amante, énergie, créativité, intuition…)

– et de l’Homme (père, amant, conscience, structuration, logique…)

Ensemble, Féminin et Masculin oeuvrent pour les valeurs de l’Humain : Beauté, Bonté, Vérité.

Nelly * Tantra Sud-Ouest

(Photo : statue appartenant à Jacques Lucas et représentant « la connaissance qui ne peut s’acquérir qu’à deux »)

Rejoignez-nous !

Inscription à la lettre d'informations
Soyez informé.e en premier !
(nouveautés, promotions, conférences-ateliers-stages, écrits, vidéos...) 
1 à 2 lettres par mois.

Merci, c'est presque fini, regardez vos mails !