Chaque mot a sa valeur intrinsèque oui… et je suis émue de les sentir et souvent en apprendre des parts que je ne percevais pas auparavant, par la langue des oiseaux ou l’étymologie ou la perception partagée par d’autres ou le voyage en songes.

La valeur des mots est grandement nuancée par le paraverbal et le non verbal.

Le paraverbal, c’est la façon dont les mots sont dits et même écrits : cette énergie se sent aussi. D’où, par exemple, la possibilité de parler par antiphrase, périphrase, paraphrase, métaphrase… ou toute autre tournure… et que ce soit compris assez justement si la longueur d’onde des interlocuteurs est compatible.

Le non verbal, c’est tout le reste de la communication, soit jusqu’à 80% de l’ensemble, en fonction du mode de communication (moins de paraverbal par écrit, quoique les ponctuations et émoticônes indiquent aussi quelques nuances) et de la sensibilité du récepteur (à cœur et esprit ouverts, bien des compréhensions inaccessibles en cas de tension/blocage).

Le verbe créateur… autant de division que d’union… selon qu’on le/se mette au service de l’ego ou de l’être. Que nos choix soient aussi conscients que possible !

Aussi bien les mots peuvent être de tendres et fortifiants cadeaux (mots doux, validations, encouragements, chemins de compréhension, communication authentique…), lorsqu’ils partent du cœur, de l’être, de la conscience de la valeur de chacun.e…

aussi bien les mots peuvent se transformer en maux, qu’ils soient refoulés (contre soi) ou assénés contre l’autre.

Portons une attention particulière à ce que nos mots induisent en nous-même et chez l’autre (et allons à leur rencontre, avec tact et curiosité)… car chaque autre représente aussi une partie de soi-même, et si leurs réactions leur appartiennent, nous avons aussi notre part de responsabilité.

Et nous en revenons aux principes de base pour une communication de qualité :

  • accueil des émotions, associé à une certaine neutralité : nos émotions parlent de nous, pas de l’autre ni des situations ;
  • bienveillance, reconnaissance de ce qui est, gratitude d’être, respect, confiance voire amour ;
  • une technique (la CNV par exemple, sans attente sur l’autre ni pression).

Rappel des accords Toltèques (Miguel Ruiz) :

  1. Que votre parole soit impeccable.
  2. N’en faites pas une affaire personnelle.
  3. Ne faites pas de supposition.
  4. Faites toujours de votre mieux.
  5. Apprenez à écouter et soyez sceptique.

La vie est une succession de merveilleux présents.

Enjoy !

Rejoignez-nous !

Inscription à la lettre d'informations
Soyez informé.e en premier !
(nouveautés, promotions, conférences-ateliers-stages, écrits, vidéos...) 
1 à 2 lettres par mois.

Merci, c'est presque fini, regardez vos mails !