En Inde, on enseigne  » Les quatre lois de la spiritualité  »

(Texte relayé via Internet par de nombreuses personnes. Si vous en connaissez l’auteur initial, merci de me l’indiquer.)

La première dit :  » La personne qui arrive est la bonne personne « , c’est-à-dire personne n’entre dans notre vie par hasard, toutes les personnes autour de nous, toutes celles qui interagissent avec nous, sont là pour une raison, pour nous apprendre et progresser dans toutes les situations.

Nelly : J’ajouterais que c’est valable pour les animaux aussi… et peut-être bien pour les minéraux et les végétaux aussi… mais là c’est à nous de les sentir et de nous déplacer vers eux pour entrer en interaction physique/énergétique.

(Concernant l’interaction énergétique, il n’est pas nécessaire d’être en contact physique : la pensée suffit).

La deuxième loi dit :  » Ce qui s’est passé est la seule chose qui aurait pu arriver ». Rien, mais rien, absolument rien de ce qui s’est passé dans notre vie n’aurait pu être autrement. Même le plus petit détail. Il n’y a pas de  » Si j’avais fait ce qui s’était passé autrement … » Non. Ce qui s’est passé était la seule chose qui aurait pu arriver, et c’est comme ça que nous apprenons la leçon et que nous allons de l’avant. Chacune des situations qui se produisent dans notre vie est l’idéale, même si notre esprit et notre ego sont réticents et non disposés à l’accepter.

Nelly : Aucun regret ni remords à avoir. Ce qui ne nuit nullement à la prise de responsabilité. Seulement, si l’on souhaite avoir un impact autre dans le passé, le présent, l’avenir, il est temps de changer maintenant et d’agir en fonction.

La troisième dit :  » Le moment où c’est le moment est le bon moment « . Tout commence au bon moment, pas avant ni plus tard. Quand nous sommes prêts à commencer quelque chose de nouveau dans notre vie, c’est alors qu’il aura lieu.

La quatrième et dernière :  » Quand quelque chose se termine, c’est fini « . C’est ça. Si quelque chose est terminé dans notre vie, c’est pour notre évolution, donc il est préférable de le laisser, aller de l’avant et continuer désormais enrichis par l’expérience.

Et ce n’est pas un hasard si vous lisez ceci, si ce texte est entré dans nos vies aujourd’hui : c’est parce que nous sommes prêts à comprendre qu’aucun flocon de neige tombe exactement là où il devait tomber.

 

paysage Inde

Ajout de Nelly :

Et cette vision de la vie n’ôte rien à la valeur de l’utilisation de notre libre arbitre ! Car si l’avenir est d’ores et déjà tracé, il est aussi en évolution permanente. Notre libre arbitre, c’est notre possibilité de changer notre attitude intérieure et notre comportement, en prenant conscience que chacun est le créateur de ce qu’il fait de sa vie, à chaque instant.

Et le plus « petit » ajustement (ou la plus petite perte d’axe) de notre part a de grandes incidences dans tous les systèmes sont nous faisons partie (famille d’origine, famille actuelle, job, asso, etc). C’est l’effet papillon.

Minuscules, souvent impotents dans leurs croyances, très puissants dans l’énergie et donc dans les faits : ainsi sont les humains.

Namasté

Nelly

Rejoignez-nous !

Inscription à la lettre d'informations
Soyez informé.e en premier !
(nouveautés, promotions, conférences-ateliers-stages, écrits, vidéos...) 
1 à 2 lettres par mois.

Merci, c'est presque fini, regardez vos mails !