Une question qui revient souvent : pourquoi parle-t-on de différents Tantras ? D’autres couleurs sont aussi citées (noir, rose… et en fonction des couleurs des chakras), mais il s’agit là des principales : le Tantra blanc et le Tantra rouge. Rapidement et simplement, avec mes mots, ma vision et mes connaissances à ce sujet, voici une façon d’appréhender ressemblances et différences…

Similarités entre les Tantras (blanc et rouge, tels que je les connais) :

  • voies de développement personnel et spirituel
  • cadre de bienveillance, de respect, de liberté individuelle
  • désir d’accueillir les individus où ils en sont, et de les accompagner en respectant leur souhait et leur rythme
  • mobilisation de l’énergie sexuelle comme énergie de base nécessaire au déploiement de l’être humain
  • pratiques corporelles et énergétiques
  • esprit méditatif, conscience posée sur ce qui se passe en soi (corps, coeur, esprit)
  • co-création de l’énergie du groupe, porteuse d’évolution et différente à chaque fois
  • certes une philosophie derrière, mais qui vient des pratiques
  • pratiques respiratoires, posturales, contacts physiques, rituels
  • le corps est honoré
  • le mental est mis au service de l’être
  • l’ego est visité et re.mis à sa juste place, pour laisser de la place à la relation authentique et au développement spirituel
  • pas de dogme auquel se soumettre : chacun.e porte la vérité en lui/elle, et les pratiques soutiennent les personnes à re.trouver leur pouvoir personnel, à se découvrir et à vivre en fonction de son intériorité
  • sens de la relation : (se) respecter, (s’)accueillir, (s’)accepter, (s’)aimer
  • méditation, vivre l’ici et maintenant, la vie est un/au présent

Ce qui est spécifique au Tantra blanc :

  • socle de Kundalini Yoga
  • longues phases de Mantras
  • vêtements blancs (souples et confortables)
  • il me semble : des pratiques codifiées, qui doivent être proposées d’une certaine façon, sans laisser toute la liberté aux animateurs.trices
  • très peu de maîtres formés et autorisés à proposer du Tantra blanc

Ce qui est spécifique au Tantra rouge :

  • possibilité de nudité (et même de propositions ritualisées en ce sens)
  • possibilité de massages nus, englobant le sexe (sans recherche d’excitation, avec mobilisation et répartition de l’énergie)
  • accompagnement à la Sexualité Sacrée
  • vêtements souples et confortables
  • à mon avis : la co-création permanente du stage, en fonction de l’énergie qui se déploie
  • pas d’école.s reconnue comme étant la/les seule.s possible.s (et cela n’aurait pas de sens : à chacun.e son Tantra rouge !)

Ce que l’on peut retrouver dans deux, en fonction des animateurs.trices :

  • alimentation végétarienne, sans alcool (parfois sans gluten ni lait de vache ni sucres raffinés)
  • parfois, en fonction du travail envisagé, alimentation frugale
  • conscience des addictions (sans jeter la pierre, bien sûr, mais certaines sont incompatibles avec l’esprit et les pratiques)
  • sur plusieurs jours, les journées peuvent commencer tôt par une méditation ou du yoga, et terminer tard
  • de nombreuses pratiques et de nombreux rituels

Au-delà de ces différences et similitudes, c’est surtout l’esprit des animateurs.trices, dans lequel vous vous re.trouverez… ou pas vraiment. Il s’agit donc avant tout de s’écouter, d’écouter et entendre ce que dit ton corps, ce que

Par quoi commencer ?

Concernant l’avis de Sharabi (Ecole du Tantra, à Juillac 33) : « Le Tantra Blanc prépare au Tantra Rouge », oui je suis ok et je cherchais justement où envoyer les personnes qui ne sont pas encore prêtes à avancer plus profondément dans la « voie de la main gauche » (autre nom du Tantra rouge), car une limite est atteinte et un nettoyage/changement intérieur est nécessaire. Cela peut souvent être travaillé en thérapie individuelle mais ce n’est pas forcément suffisant : parfois les barrières sont trop hautes ; l’ego ou l’anti-ego, tous deux menteurs et limiteurs, sont trop forts. Et j’ajouterai que, selon moi, le Tantra Rouge prépare au Tantra Blanc, car il s’agit de voies complémentaires et qui s’entrelacent et célèbrent les mêmes valeurs (Amour, respect, liberté, créativité), par des pratiques certes souvent différentes mais avec un esprit commun. Les passerelles sont là, pour ceux et celles qui souhaitent les emprunter, en se laissant guider par le désir de leur être, de leur cœur, de leur corps, de leur esprit… car en fait, durant la vie terrestre, c’est du « tout en un ». C’est une leçon fondamentale du Tantra : le corps sait. Et me concernant, c’est après 7 ans de Tantra Rouge que j’ai été prête à un stage de Tantra Blanc. Et encore : pas un stage intensif de Kundalini Yoga / Mantras. Ce n’est pas ma voie du moment.

A chacun.e son processus !

Namasté Satnam

Rejoignez-nous !

Inscription à la lettre d'informations
Soyez informé.e en premier !
(nouveautés, promotions, conférences-ateliers-stages, écrits, vidéos...) 
1 à 2 lettres par mois.

Merci, c'est presque fini, regardez vos mails !