Comme c’est drôle !

Je vous raconte.

Le week-end dernier, c’était le stage « massages tantriques – module 1 ».

Il y avait jusqu’à la veille du stage une importante disparité entre le nombre d’hommes et le nombre de femmes (4 hommes de plus que de femmes).

Richard et moi voyons ça et sentons qu’il y a un truc qui cloche dans l’énergie, mais de là à l’identifier…

Je ne parle pas du fait qu’il n’y ait pas la parité : ça, quand c’est le cas, c’est toujours juste et bon pour chacun.e, pendant le stage et a posteriori, même si c’est parfois compliqué a priori, quand on arrive avec le mental qui calcule et s’inquiète, ce qui est le cas pour de nombreuses personnes venant pour la première fois en stage avec nous.

La disparité est rarement aussi importante qu’à la veille de ce stage, à 16h (d’autant qu’une femme s’était désisté et une autre n’avait pas confirmé), mais quand c’est le cas, on (les animateurs) se place dans la confiance et ça le fait, vraiment, pour tous et toutes.

Et puis un inscrit appelle. Il parle beaucoup pour justifier sa désinscription en raison de l’imparité ; il ne parle pas de désistement, et voudrait qu’on lui renvoie son chèque de réservation, ce qu’il n’obtient pas : nous tenons le cadre et l’accueillons là où il en est sans nous laisser happer par son univers.

Quelque chose qui s’envole, quelque chose qui se pose… et dans la foulée 3 femmes s’inscrivent !

Non mais, vous y croyez, vous ? Une femme qui s’inscrit quelques minutes après ce désistement, une autre un peu plus tard, et la dernière à 22h (mon mobile est éteint à cette heure-là, mais Richard reçoit l’appel).

Et voilà un merveilleux stage au complet et en parité, où chacun.e a vécu la magie du Tantra… grâce au désistement ce cette personne qui n’était pas alignée avec nos valeurs.

Merci à lui de l’avoir senti et de s’être éloigné.

Une énergie prédatrice qui recule… et l’espace s’ouvre pour de vraies, belles, profondes, libératrices rencontres, au-delà de l’aspect sexuel, ou même sexué.

(Il s’agissait pourtant d’un prof de longue date, dans une pratique de développement personnel et spirituel. Comme quoi…)

Il y avait donc la parité hommes-femmes, mais ce n’était pas important, pour personne : tous venaient avant tout pour se rencontrer eux-mêmes, se sentir mieux dans leurs relations, apprendre des méthodes douces et efficaces, offrir, partager, être nourris, savoir toucher, savoir être touchés…

Pour nous, animateurs Tantra Sud-Ouest, les massages sont très importants certes (du toucher en conscience est proposé chaque jour, dans tous nos stages) et aussi ce sont des prétextes à rentrer dans la profondeur de la relation d’être à être. Ce sont de merveilleux espaces de soins et de guérisons… surtout si l’on ne cherche pas à ce que ce soit cela, surtout si l’on sait lâcher l’intention/l’attente et se confier à l’Univers, qui nous transporte dès lors dans des dimensions insoupçonnées et lumineuses.

A chacun.e sa voie !

Merci la Vie !

Merci à tous les éléments de ma vie !

Nelly

Rejoignez-nous !

Inscription à la lettre d'informations
Soyez informé.e en premier !
(nouveautés, promotions, conférences-ateliers-stages, écrits, vidéos...) 
1 à 2 lettres par mois.

Merci, c'est presque fini, regardez vos mails !