Amour, Joie, Paix, Vérité

A mon sens, tous ces mots peuvent se résumer par Lumière… qui se rapporte à l’Un, l’Unité, la conscience du Tout.

En fait, il s’agit, ici et maintenant, de se réveiller, de s’éveiller davantage, de lever les voiles de l’inconscience, de s’accueillir dans/pour ce que nous sommes vraiment : des âmes incarnées pour vivre l’expérience.
What else ?

Et depuis quelques temps, quelles formidables opportunités nous sont offertes, pour revenir à l’essentiel, l’essence-ciel…

Un confort illusoire s’était installé dans notre société, depuis l’après-guerre, l’après mai 68, l’après-guerre d’Algérie. Une illusion sans socle véritable, basée sur le matérialisme, sans lien avec les besoins de l’humain et de son âme, en nous éloignant de notre Source, du sens de notre existence… Et j’ai l’impression qu’aujourd’hui la Vie nous enjoint à l’introspection : retourner profondément à l’intérieur et y trouver/puiser l’aplomb et la force d’être véritablement, dans le sens de la Vie. Conscience de ce qui se joue dedans comme dehors et des liens entre ces formes d’une même énergie…

Aujourd’hui, il nous est nécessaire de nous ancrer dans Mère-Terre (et son Amour sans limite), de nous aligner dans notre axe (sans négliger/nier aucune de nos parts), de nous re.connecter à Plus Grand (que nos ego, nos peurs, nos aversions…), de nous relier au Vivant (nos frères et soeurs humains, quelques soient leurs propres choix, et aussi aux autres créatures nées de l’Union, dans le visible comme dans l’invisible).

Comment vivre en paix dans cette période particulière, si ce n’est en plongeant dans notre être, notre profondeur, notre âme reliée… en traversant nos voiles, nos ombres… et en se posant (déposant, reposant, ressourçant) dans le grand calme, par-delà le mental-menteur ?

Comment ne pas se laisser happer par les arguments et commentaires et réflexions… et plutôt sentir son juste, depuis ses tripes, son cœur, au-delà de notre processus habituel fait de conditionnements et de limites ?

C’est autant en entrant dans la substance/matière qu’en s’en affranchissant.
Être en lien intime avec son propre corps physique, ses sensations et émotions. L’aimer et l’observer, en percevant l’impermanence…
Comprendre que la souffrance est une traduction du mental réactif et non réellement une sensation.
Comme la sensation ou l’émotion, la douleur est un simplement message précieux, et une occasion d’aller voir/sentir/écouter/entendre ce qu’il y a derrière.

Accepter ce qui est.
Là aussi, bien des méprises : la proposition n’est certainement pas de se soumettre aux injonctions extérieures, en vendant son âme au plus offrant, pour un confort illusoire.
Il s’agit d’être pleinement présent.e, de perce.voir la réalité depuis plusieurs point de vue, d’intégrer au plus possible que tout fait partie du tout et a sa place…
De là, c’est de sentir ce qui est bon/juste/adapté pour soi-même (non depuis la peur mais depuis l’amour), et de vivre l’expérience par-delà tous les atermoiements, émotions, réactions… : se placer dans son centre, avec discernement et foi.

La Vie est un flux d’énergie qui nous traverse et que nous traversons.
Y résister est une hérésie.
Y entrer et se laisser porter, conscient.e de la valeur de l’instant, c’est à mon sens la seule façon de vivre véritablement et en s’évitant bien des souffrances.

De nombreuses expériences de vie m’ont montré combien des situations en apparence inextricables se résolvaient/dissolvaient naturellement dès le moment où je respirais et me positionnais dans mon centre, mon ventre, mon cœur relié.

Et vous ?

Il reste 2 places pour le stage « Tantra et massages : être (en) soi, avec l’autre », du 19 au 22 août, au Sud de Toulouse. Tu viens en profiter et nous laisser profiter de qui tu es vraiment ?
Au plaisir !

Amour, Joie, Paix, Vérité

Namasté

Nelly 06.51.02.08.16

Rejoignez-nous !

Inscription à la lettre d'informations
Soyez informé.e en premier !
(nouveautés, promotions, conférences-ateliers-stages, écrits, vidéos...) 
1 à 2 lettres par mois.

Merci, c'est presque fini, regardez vos mails !