La valeur de l’ennui

par | 23 Nov 2023 | Autre, Tantra | 0 commentaires

L’autonomie dans l’altérité.

Je suis ravie et fière de savoir/pouvoir de plus en plus me débrouiller seule, au niveau informatique aussi.

Heureusement, j’avais déjà une formation plutôt solide pour travailler sur ordinateur. Encore faut-il continuer d’apprendre sans cesse, se réactualiser, faire avec les outils nouveaux…

Mes résistances au changement tombent.

Or, ce qui nuit à l’évolution, c’est surtout les résistances… elles-mêmes en lien avec les peurs.

J’ai vu et accompagné mes peurs : ne pas y arriver, mal faire, être critiquée/jugée, ne pas avoir besoin des autres, avoir besoin des autres et dépendre de leur bon-vouloir, abuser, être abusée, que tout mon boulot tombe à l’eau, passer/perdre ma vie en virtuel devant l’écran…

J’avance…
Et voici une création Canva que j’ai réussi à insérer toute seule sur le site.

J’apprécie vivre en 2024 !

 

 

 

 

L’ennui : voilà un thème qui me touche particulièrement.

En effet, autant je le fuis, autant il m’importe.

Ce double mouvement (répulsion et attirance) montre bien des ambivalences humaines. D’ailleurs quand il y a un très fort rejet de quelque chose, c’est que c’est particulièrement intéressant à rencontrer, car cela parle d’une part de soi en souffrance, d’un exclu (et je pense que si nous sommes là pour retrouver/guérir notre âme, c’est le meilleur chemin à prendre, pour retrouver l’Amour, la Conscience, la Liberté, la Vérité, la Joie…)

« Autant il m’importe » : voilà une formulation intéressante également !

Cela signifie que l’ennui a de la valeur, qu’il est important pour moi.
Et « important », c’est à triple sens : à propos de l’intérêt que cela suscite, de ce que cela remue et l’effet d’intériorisation (importer : porter à l’intérieur). D’ailleurs c’est peut-être ce troisième atout qui explique les deux précédents : la gêne (et la peur aussi) que je res.sens à l’idée de m’ennuyer, est probablement due au fait que l’ennui me met face à moi-même… et que suis-je si je ne fais pas, si je ne suis pas dans l’action ?

Et plus largement : comment puis-je estimer que ma vie a de la valeur si/quand je n’agis pas, quand je n’ai pas l’impression d’avoir une utilité ?

Cette peur de l’ennui est aussi un relent de ma vie d’enfant, d’ado, de jeune adulte : je me suis beaucoup ennuyée et je trouvais cela mortel, tout à fait inadapté au bonheur. Depuis que je suis enfin arrivée à la campagne (25 ans, et j’avais toujours voulu y vivre), je ne me suis plus jamais ennuyée. A chacun.e ses élans de vie !

Dans la peur de l’ennui, je vois là plusieurs conditionnements éducatifs, des peurs, des croyances associées, des réflexions, de la justesse aussi :
* « Tu es ce que tu fais. »
* « Si tu ne fais rien, tu n’es pas intéressant.e. »
* « Qu’as-tu fait aujourd’hui ? »
* Peur que la vie ne serve à rien.
* « C’est quoi ton/tes projets ? »
* « Et concrètement, c’est comment de vivre vraiment, dans l’idéal ? »
* « A quoi ça sert, la Vie ? »
* C’est aussi un garde-fou pour éviter de sombrer dans la paresse, l’inaction voire la neurasthénie (parfois moins on en fait moins on a d’énergie et d’élan à faire)
* Et cela stimule à aller à la relation, à ne pas rester seul.e dans son coin… bref à vivre véritablement l’expérience humaine.

Je ne suis pas sûre qu’une incarnation puisse suffire à visiter en profondeur toutes les raisons de tout ce qui est induit pas l’ennui : d’où ça vient ? Qu’est-ce que cela sert ? Quelle part parle alors ? Quels sont les rôles de l’ennui ? Qu’est-ce qui a besoin d’être entendu, compris, libéré ? Qu’est-ce qui est important ? (A cette dernière question, je serais tentée de répondre Tout : « Tout est important. Rien n’est grave. »)

Comment trouver la justesse, ce qui est véritablement adapté à mon être sur Terre ?

Et cette question ramène carrément au sens de l’incarnation : oui c’est intéressant la relation que l’on a à l’ennui. Il y a tant à visiter et transcender autour de ce sujet.

D’ailleurs le comportement humain évolue dans de drôles de directions : hyperactivité et inactivité, distractions perpétuelles, agitation mentale, addictions (y compris aux écrans et aux informations qui en sortent), handicaps relationnels, surconsommation et manques grandissants, conscience de changements dangereux et accélération dans cette direction, une énorme offre/quantité de soins et maladies nouvelles, élévation de la conscience et guerres, besoin d’Amour et difficulté et à se laisser aimer/être aimé.e, incapacité à percevoir les liens entre intérieur et extérieur, difficulté à sentir les liens à tout le Vivant, besoin de Liberté et d’Absolu et assujettissement aux croyances non transcendées, désir d’être respecté.e et difficulté à accueillir ce qui est, etc.

Comment s’ennuyer avec toutes ces explorations à faire et l’accès à tous les possibles ?

Il y a tant de techniques aisément accessibles, faciles à mettre en œuvre !

Si on continue de s’ennuyer ou de faire à l’envers (des tas de choses qui ne nous rendent pas heureux.ses), c’est que notre inconscient a tellement besoin d’être soigné, réparé, guéri par l’Amour. Et la plus grande preuve d’Amour c’est l’attention portée, une présence vraie, ouverte, empathique… Une attention alliant Mère-Terre et Père-Ciel qui se rencontrent au niveau du Coeur , le creuset alchimique. De là la magie peut se déployer, sans limite.

Aujourd’hui l’ennui ne m’ennuie plus. Il n’y a plus ni attirance ni répulsion : c’est une part guérie.
J’aime être seule (je ne me sens jamais esseulée). J’aime être en bonne compagnie (je dis « non merci » quand ce n’est pas mon moment ou pas une personne avec qui j’ai envie d’être). Et depuis cet été j’aime même me retrouver parfois dans de grands rassemblements d’humains (avant cela me faisait peur ; là je me suis régalée en festivals et j’en prévois d’autres).
Et pour toi ?

L’ennui, comme toutes nos autres parts, demandent à être reconnues et à trouver enfin leur bonne place en nous. La bonne place, c’est quand elles ne sont ni trop ni pas assez, ni refoulées ni mises sur un piédestal, quand l’Énergie circule librement, de façon équilibrée, dans l’alignement et la fluidité.

fluidité.

Lien entre ennui et servitude ?

Se laisser la possibilité de s’ennuyer c’est laisser de la place. Et la Vie, l’Univers, Dieu, l’Esprit… s’occupent de remplir très vite le vide.

Alors la question à se poser, c’est : A quoi je décide maintenant de laisser de l’espace-temps ? A quoi je veux contribuer ?
Il y a là un choix conscient et profond à faire, car le risque est de laisser (sans le vouloir) encore plus de place à du remplissage sans substance réelle (du faire sans lien d’Amour au Vivant, de l’agitation, de la captation de mon énergie vitale par des forces que je dénigre pourtant) ou est-ce que je laisse la porte ouverte à la Magie, à la Création depuis les fréquences mes/les plus élevées ?
Et si c’est la seconde option qui est validée, cela se vit en oeuvrant au quotidien pour entretenir notre taux vibratoire, notre reliance à Plus Grand (que nos petits moi, nos blessures, nos peurs et colères, tristesses et culpabilités, etc.)

Car le risque c’est de re.tomber, par manque (de connaissance des lois/principes de l’Univers, d’idée puisque manque de lien à son essence/âme…) dans la servitude à des maîtres… que nous n’avons pourtant pas réellement envie de servir. Ce sont des choix inconscients… et certaines forces savent très bien manipuler les individus et les groupes à mettre leur énergie là où elles peuvent la récupérer, l’orienter pour leur propre bénéfice.
Cela se fait de façon insidieuse… et seuls l’Amour et la Conscience peuvent soutenir l’être à s’élever, à sortir de l’état habituel de servitude, à re.prendre sa souveraineté, à percevoir enfin sa puissance et sa valeur intrinsèques.

Car attention !

Ce que je critique/juge, comme ce que je fuis ou contre quoi je me bats… en fait je l’induis sans le vouloir : je lui donne de la force puisque je lui donne de l’attention.

Et non cela ne fonctionne pas vraiment, de faire semblant de ne pas en être affecté.e, d’éviter d’y être confronté.e : ces attitudes maintiennent (le menteur/la menteuse) au niveau vibratoire de ce qui est combattu et pompent de l’énergie.

Délicat de trouver l’équilibre entre :
* la surexposition au traumatisme permanent provoqué par le matraquage médiatique (et donc forcément une baisse du taux vibratoire vers les affres émotionnels ou la désensibilisation pour tenter de survivre)
* et la plongée en Soi, au bon moment pour soi (en étant ancré.e, aligné.e, relié.e, soutenu.e)

De là, certain.e.s insinuent que les personnes qui se protègent en ne se biberonnant pas à “l’actualité”, aux “informations” ou qui ne se battraient pas pour plus de justice, ne militeraient pas contre les guerres et destructions, etc… que ces personnes-là seraient lâches, perchées, hors sol… Alors que c’est plutôt le contraire que j’observe : celleux qui s’abreuvent beaucoup aux médias grand public et même parfois celleux qui s’intéressent beaucoup aux médias alternatifs revendicatifs… en général vibrent bas. Et donc servent inconsciemment le.s système.s dont iels souhaitent s’extraire voire dont iels voudraient l’annihilation.

Tout est Énergie. Tout est question de fréquences.
Nous sommes créateurs.trices de notre réalité.

Mes émotions sont de précieuses messagères. Elles me montrent ce qui est important pour moi. De là, je peux choisir la voir de l’Amour et guérir.

Ce qui est magnifique…

Ce qui est magnifique, c’est toujours possible d’en sortir et cela peut être instantané… Le saut quantique est une expérience que j’ai faite plusieurs fois. Ouiii la magie existe et est accessible à toustes celleux qui sont prêt.e.s à la remise en question, au changement. L’abondance est là, à portée.
Puis cela s’entretient… et on fait alors partie des piliers du changement vers un monde où l’Amour et ses conséquences ont plus de place, où l’âme agit, où la magie prend le relais, en toute simplicité, parce qu’elle est nourrie par la Conscience.

Les stages Tantra Sud-Ouest accompagnent les êtres prêts au renouvellement à vivre pleinement et joyeusement au quotidien. Et il n’y a rien à croire : pour en profiter, il suffit d’être ouvert.e à l’expérimentation, à la véritable démarche scientifique.

Tendresse
Namasté

Nelly

Plus d’articles 

Tantra

En Inde du 5 février au 5 mars !

L’autonomie dans l’altérité Je suis ravie et fière de savoir/pouvoir de plus en plus me débrouiller seule pour tout plein de tâches. Car être/travailler à son compte, c'est être multitâche ou dépendant.e.Or la dépendance crée un type de lien hiérarchique voire...

Nelly Germain avec ses filles 27/01/2024
Autre

50 ans ! … et tellement de bonheursss !!

Je suis née à cette vie le dimanche 27 janvier 1974 : déjà un demi-siècle sur cette mère-veille Terre !Et voilà pour la première fois sur Internet : une photo avec mes 3 filles chéries. De gauche à droite : Eve-Laure 15 ans, Eléanor 20 ans et Cynthia 22 ans....

Formation au Massage Sensuel
Massage

La Formation au Massage Sensuel

Et voilà ! La Formation au Massage Sensuel est enfin accessible !Elle permet d'ores et déjà de rentrer dans la pratique entière. Et voici le code promo valable seulement jusqu'au 29 février 2024, pour le lancement et la St-Valentin : une remise de -50% en notant...

Tantra

TantrAnima de janvier 2024

Encore de merveilleux moments partagés à l'occasion de cette 7ème rencontre biannuelle de TantrAnima !Cette fois, nous étions 19, dans la Drôme. C'était du 8 au 11 janvier.(D'autres auraient aimé se joindre à nous, mais n'ont pas pu cette fois.) Nous avons...

carte de voeux 2024
Accueil

Voeux 2024 !

Nous voilà entrés dans l'année 2024.Je nous souhaite d'y vivre tout plein de bons moments, avec Amour et Conscience ! Au plaisir de te/vous recevoir en stage si tel est ton/votre désir ! (et que nos vibrations correspondent... ce qui est le cas pour presque toutes...

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other