Le corps ne ment jamais

par | 14 Mai 2022 | Tantra | 0 commentaires

L’autonomie dans l’altérité.

Je suis ravie et fière de savoir/pouvoir de plus en plus me débrouiller seule, au niveau informatique aussi.

Heureusement, j’avais déjà une formation plutôt solide pour travailler sur ordinateur. Encore faut-il continuer d’apprendre sans cesse, se réactualiser, faire avec les outils nouveaux…

Mes résistances au changement tombent.

Or, ce qui nuit à l’évolution, c’est surtout les résistances… elles-mêmes en lien avec les peurs.

J’ai vu et accompagné mes peurs : ne pas y arriver, mal faire, être critiquée/jugée, ne pas avoir besoin des autres, avoir besoin des autres et dépendre de leur bon-vouloir, abuser, être abusée, que tout mon boulot tombe à l’eau, passer/perdre ma vie en virtuel devant l’écran…

J’avance…
Et voici une création Canva que j’ai réussi à insérer toute seule sur le site.

J’apprécie vivre en 2024 !

 

 

 

 

Bonjour !

Ci-dessous un extrait de “Le corps n’oublie rien” – Bessel VAN DER KOLK

Mon commentaire à ce sujet, c’est un appel à l’indulgence autant qu’à l’intransigeance.

En effet, prendre conscience que chacun.e fait de son mieux du moment en fonction de son état, que nous ne connaissons pas le vécu factuel et émotionnel des personnes… et je n’ai jamais rencontré quelqu’un.e qui n’ait pas d’histoire, qui n’ait pas connu la souffrance, le manque, l’abandon, la peur, la perte, le deuil… Alors cessons de prendre l’autre pour une coquille vide (ou pleine de m…), un.e ennemi.e, une simple surface sur laquelle projeter aisément nos propres troubles, failles, abus, misères intérieures.

Et apprenons à voir, accueillir, considérer l’autre comme un autre soi, comme un être de valeur. D’autant que notre regard l’affecte, le change, lui permet de vibrer différemment : c’est ça aussi, notre pouvoir créateur.

Maître-mot : respect.

Et le respect, c’est dans les 2 sens : celui de l’autre et également pour soi-même. Ancrage, enracinement, centrage, alignement, équilibre, équanimité, positionnement…

Respecter l’autre, ce n’est pas sans se respecter soi-même ni inviter au respect celui/celle qui n’y est pas coutumier.e. C’est en sentant son juste et en posant ses propres limites clairement et fermement. Pas de vrai Oui sans capacité au Non, à trancher avec ce qui ne nous correspond pas/plus.

Merci.

Nelly, révélatrice de sensibilité et de puissance

“Nous avons énormément appris, non seulement sur l’impact et les manifestations du traumatisme, mais aussi sur les moyens d’aider ces victimes à se remettre sur pied. A partir des années 90, les techniques d’imagerie cérébrales ont commencé à nous montrer ce qui se passe vraiment dans leur cerveau. Elles se sont révélées essentielles pour la compréhension des lésions infligées par le traumatisme (…)

Nous avons aussi commencé à comprendre comment des expériences insoutenables affectent nos sensations les plus intimes et notre lien à notre réalité physique – le noyau de notre être.

Nous avons appris que le traumatisme n’est pas juste un événement qui s’est produit dans le passé : c’est aussi l’empreinte que cette expérience a laissé sur l’esprit, le cerveau et le corps, une trace qui influence grandement la manière dont notre organisme s’y prend pour survivre dans le présent.

Le traumatisme réorganise fondamentalement la manière dont l’esprit et le cerveau gèrent les perceptions. Il ne modifie pas seulement notre façon de penser et ce que nous pensons, mais notre capacité même à penser.

Nous avons découvert qu’amener des traumatisés à trouver des mots pour décrire ce qui leur est arrivé les aide significativement – toutefois, en général, cela ne suffit pas. Le fait de raconter l’histoire ne change pas forcément les réactions automatiques, physiques et hormonales, d’organismes qui restent hypervigilants, prêts à être agressés ou violés à tout moment.

Pour qu’il y ait un vrai changement, le corps doit réaliser que le danger est passé et apprendre à vivre dans le présent.”

Extrait de “Le corps n’oublie rien”

Bessel VAN DER KOLK

Et j’ai l’élan d’ajouter d’autres faits/détails importants :

Certes, le corps n’oublie pas. Et une grande cicatrice ne s’efface jamais complètement, mais elle peut ne plus porter à conséquence, elle peut ne plus être source de stress, de souffrance. Elle peut même être enfin perçue comme la validation, le rappel gratifiant d’une belle étape nécessaire à l’évolution, considérant que cette épreuve était en fait un cadeau de la vie pour devenir, être plus proche de son être profond, de la joie, de l’amour, de la paix, de la liberté, de la vérité de l’âme…
Egalement, le corps ne ment jamais : c’est notre antenne de réception des informations (de l’intérieur, de l’extérieur, de tous temps, à toutes distances), notre capteur de connexion à Plus Grand et à toutes ses parts (tout le Vivant connu et inconnu, visible et invisible, incarné et non incarné, les éléments, etc).

Néanmoins, la mémoire ne nuit pas à la capacité de résilience et de guérison. Bien au contraire d’ailleurs : vouloir oublier, mettre les problèmes/douleurs sous le tapis, ça crée de la pourriture, l’aggravation. C’est beaucoup par la conscientisation (inutile cependant de rester seulement au niveau psychique/mental trop longtemps et d’y tourner en rond) et l’apaisement (tellement de méthodes rapides et efficaces sont à disposition !) que le problème peut trouver sa résolution. Alors la libération se fait naturellement depuis les couches subtiles jusque dans le corps physique. Et notre matière a besoin d’être véritablement prise en considération, d’être touchée, soignée avec autant de déférence que nos corps subtils. D’où l’importance de pacifier sa relation au corps physique : le sien propre et également celui de l’autre, de chaque autre. Gratitude pour notre merveilleux véhicule biotechnologique.

Pas de guérison aboutie sans l’ancrage jusque dans le corps physique, d’où l’importance des techniques psycho-corporelles : pour obtenir les vraies informations, concrètes, et accompagner à la mise à jour, la réactualisation.

Plus d’articles 

Autre, Tantra

Ensemble, c’est booon !

Ensemble nous sommes plus fort.e.s ... surtout quand on s'entoure de partenaires qui nous font du bien. Et cela doit être réciproque bien sûr : la vampirisation -la (recherche de) prise de pouvoir sur l'autre- n'est pas un type de relation enviable : seuls le petit...

Autre, Tantra

La valeur de l’ennui

L'ennui : voilà un thème qui me touche particulièrement. En effet, autant je le fuis, autant il m'importe. Ce double mouvement (répulsion et attirance) montre bien des ambivalences humaines. D'ailleurs quand il y a un très fort rejet de quelque chose, c'est que...

Les obstacles ne bloquent pas la voie. Ils sont la voie.
Tantra

Entraîne ton esprit

"Entraîne ton esprit à voir le positif en chaque situation." En effet, être maître.sse de sa vie, c'est avant tout en étant maître.sse de son mental 😉 Qu'est-ce qui est positif et qu'est-ce qui est négatif ? Conscience que positif et négatif parlent de taux...

Comparaison anatomique clitoris pénis
Sexe / Genre / Sexualité

Comparaison anatomique

" Je ne pense pas l’homme balourd, peu sensuel ou égoïste. C’est son éducation qui a tronqué sa finesse, sa sensibilité, sa générosité. L'homme se faisant tendre, délicat, sensuel, attentif par le bout de ses doigts, par tout son corps et par ses oreilles, doit...

Autre, Tantra

Voir et accueillir …

Je traduirais cette phrase par "L'habilité à identifier notre propre toxicité est non seulement un signe de force mais aussi un indice de maturité". Jolie proposition, qui explique à quoi sert la psychologie, il me semble: l'étude de nos mécanismes. Elle permet de...

Autre, Tantra

Voir le positif ! … et pas seulement …

Et je m'amuse ici à mettre des photos aussi prises pendant la rencontre TantrAnima de septembre 2023. J'y suis portée par ShivaChris et je trouve qu'il y a là de jolies illustrations de : "Entraîne ton esprit à voir le positif en chaque situation." En effet, pour...

Tantra

La résistance

"Résistez. Résistez aux séductions moutonnières de la médiocrité, à l'ignominie des retournements intéressés, aux murmures de la lâcheté qui ne recule devant l'effort que pour se trouver tout à coup, mais trop tard, acculée à la tragédie. Résistez. Résistez. Gardez...

Tantra

Tonio : une légende…

Toute histoire -et plus spécifiquement une légende- recèle des enseignements. Or je ne connais personne qui n'ait pas sa propre histoire, l'accès de grands enseignements. Pourtant beaucoup n'en font pas cas, ne comprennent pas ce qu'iels ont à apprendre d'un...