“Massage tantrique” ou “massage Tantra” ?

par | 14 Nov 2023 | Massage, Tantra | 0 commentaires

L’autonomie dans l’altérité.

Je suis ravie et fière de savoir/pouvoir de plus en plus me débrouiller seule, au niveau informatique aussi.

Heureusement, j’avais déjà une formation plutôt solide pour travailler sur ordinateur. Encore faut-il continuer d’apprendre sans cesse, se réactualiser, faire avec les outils nouveaux…

Mes résistances au changement tombent.

Or, ce qui nuit à l’évolution, c’est surtout les résistances… elles-mêmes en lien avec les peurs.

J’ai vu et accompagné mes peurs : ne pas y arriver, mal faire, être critiquée/jugée, ne pas avoir besoin des autres, avoir besoin des autres et dépendre de leur bon-vouloir, abuser, être abusée, que tout mon boulot tombe à l’eau, passer/perdre ma vie en virtuel devant l’écran…

J’avance…
Et voici une création Canva que j’ai réussi à insérer toute seule sur le site.

J’apprécie vivre en 2024 !

 

 

 

 

Magali masse Nelly

Il fut une époque où je parlais et écrivais au sujet de “massages tantriques”.

Aujourd’hui, je trouve la locution “massages Tantra” plus adaptée, en tant que contraction de “massages vécus dans l’énergie du Tantra”.
En effet, en l’occurrence, le massage est un support de méditation, un vecteur de rappel à l’Être, un chemin de Conscience, un éternité de déploiement ou de reconnexion à l’Amour pur. Là où les frontières, les limites, les croyances s’abolissent naturellement par l’accès à Plus Grand, à l’évidence que nous vivons bien trop souvent dans le monde des illusions…

Or si nous souhaitons créer du beau, du bon, du vrai, c’est depuis la pureté de notre être : précisément ce que nous atteignons naturellement par les pratiques en conscience mêlant corps et esprit et leurs interphases.

En ce sens, le Tantra peut être considéré comme une forme de Yoga. La différence tient surtout aux formes, mais le fond est identique et les résultats peuvent aussi se ressembler. D’ailleurs, de nombreux.ses tantrikas pratiquent également une ou plusieurs formes de Yoga.

Il est dit que le Tantra est subversif, repousse les règles.

Oui et non. Il y a autant de formes de Tantra qu’il y a d’animateurs.trices : chacun.e y met beaucoup de ce qu’iel est et aussi de ce qu’iel a à rencontrer/ déblayer personnellement. Et la transmission correspond bien plus à là où est l’être en question et d’où il s’exprime, que du Tantra dans son ensemble. D’ailleurs, le Tantra c’est la Vie… et qui pourrait prétendre transmettre/enseigner la Vie dans son entièreté ?
A chacun son chemin !

Le Tantra, c’est aussi l’équilibre, l’alliance Féminin-Masculin en soi… ce qui signifie que justement il est nécessaire d’avoir un axe, une structure, un cadre pour que l’énergie puisse prendre les directions/sens adaptés, pour que les êtres soient en capacité de vraiment s’épanouir.
C’est comme un.e anarchiste qui prônerait voire prêcherait “sans Dieu ni loi”, qui militerait, qui aurait pour règle (et voudrait l’imposer autour de lui/elle) de ne pas avoir de règle de vie personnelle ni de bases pour vivre avec les autres… Comment lui dire ?… que d’une part ça ne peut pas fonctionner et qu’en plus il n’est pas véritablement anar en fait.

Le massage en Tantra

C’est une forme de méditation par/pour/avec le corps.
L’attitude méditative est naturelle mais souvent oubliée, mise à mal par l’éducation (occidentale en particulier).
Le massage Tantra requiert : présence, méditation, conscience, Amour… et tout cela s’apprend, se réapprend.

Alors que le “massage tantrique” est largement connoté sexualité, excitation, satisfaction égotique, désir mal orienté, abus de langage à visée mercantile voire de prise de pouvoir sur l’autre… D’ailleurs la sonorité de la fin du mot “tantrique” y a probablement un rôle, aussi je choisis de délaisser “massage tend-trique” pour mettre l’accent sur l’ouverture favorisée par le A. D’ailleurs, peut-être comme toustes et en ayant peut-être un peu plus conscience que la majorité, je suis sensible au langage des oiseaux : il est important de d’écouter vraiment ce que l’on dit, ce que l’on entend, ce que cela génère en soi et autour de soi…

Le Tantra

Rappel de l’origine du mot Tantra : la Toile, le Tissage, les méthodes et techniques pour libérer corps-coeur-âme-esprit.

Et les déclinaison qui en ont été faites : tantrisme, tantrique, tantrika… viennent d’ailleurs, d’un Occident bien moins spirituel.
Et j’utilise moi-même les termes “tantrique” et “tantrika” parfois. Moins en parlant de massage aujourd’hui.

Si l’on souhaite se rencontrer véritablement, cela passe par remettre de la conscience sur nos fonctionnements naturels et culturels/éducationnels, et de faire le distinguo entre ces deux sources. Cela n’est pas aisé, d’autant que chacun.e porte dans son corps (gènes, organes, corps, sensations, émotions…) également de l’acquis : du transgénérationnel, des traumas de cette vie, des choix conscients et inconscients pour se protéger…

Tantra et Liberté

Le Tantra est une voie multiple et multidimensionnelle de Libération de l’Être.
Et certainement pas la “libération” dont il est question dans certains “massages tantriques”, et qui n’est en fait qu’une stimulation sexuelle à but d’éjaculation : une prestation sexuelle, un acte de prostitution déguisé.

Et là comme dans de nombreuses interactions biaisées par le mental-menteur, on peut observer le mécanisme bureau-victime à double tranchant :
* des prestataires qui se mentent et mentent à leurs clients en prétendant qu’il s’agit d’une pratique de Tantra ou de tantrisme
* des clients qui se mentent (et parfois mentent à leur partenaire) en prétendant rechercher de la spiritualité
(Parfois c’est seulement une demande de détente, de bien-être, et là aussi, il n’est certainement pas nécessaire ni opportun de faire éjaculer le client, car au contraire on le vide de son énergie et on le laisse ainsi dans des schémas d’insatisfaction galopante. C’est une violence envers ce qu’il est, pour le faire taire et payer… mais son être n’en retire rien de vraiment bon.)
* et souvent aussi de l’abus voire du viol dans un sens comme dans l’autre : j’ai entendu/rencontré de nombreux hommes qui ne voulaient pas être masturbés en fin de massage et l’avaient néanmoins subi auparavant, et des prestataires qui n’avaient pas envie non plus de faire cela et qui pourtant s’en sentaient contraint.e.s (pression mentale, qu’iels se mettent et/ou que le client leur met). Et cela est subi aussi par des femmes :

Le cadre !

D’où la valeur d’un cadre clair et solide, autant pour le.la prestataire que pour le client/la cliente.

Les règles doivent être écrites, répétées, validées. C’est un engagement de chacun.e. Et l’Esprit du Tantra peut ainsi être présent et soutenir un processus profond.
La confiance est nécessaire au lâcher-prise.
La sécurité vient du cadre clair et intégré (pas là seulement pour faire style ou pour attirer de proies).
Et pour se protéger, il est nécessaire de partir du principe que ce qui est ressenti est vrai : si on ne se sent pas en sécurité avec une personne, mieux vaut ne pas lui offrir sa confiance. Et si c’est au cours de la prestation qu’on se rend compte qu’une emprise est en train de se mettre en place, dire “non merci”, rappeler ce pour quoi on est venu.e et observer la réaction de l’autre. Si on est fragile, coupé de ses ressentis/signaux d’alerte ou incapable de dire “non”, je dirais qu’il vaut mieux privilégier le bouche-à-oreille, et aller là où on n’est pas seul.e : en stage, avec un cadre bienveillant et fort également, auquel chacun.e s’engage.
En effet, c’est insuffisant de d’écrire et/ou de dire le cadre : encore faut-il qu’il soit validé clairement. Oui le verbe est créateur.

Oui la fréquence de l’espace change au moment du rituel d’engagement individuel. Cela est rapide : tour à tour, les participant.e.s au stage disent leur prénom et “je m’engage” (il a été précisé que cela signifie “je m’engage à faire de mon mieux pour respecter l’ensemble des règles qui viennent d’être énoncées”).

Autre chose : j’ai du mal à adhérer quand je vois sur un site exposant un tarif “massage tantra blanc” (massé.e en slip) et un autre plus élevé pour “massage tantra rouge” (qui inclut le sexe). Ou un tarif plus élevé en fonction de la tenue vestimentaire de la personne massée (plus onéreux si elle est nue). C’est ok que cela existe. Le nom des ces prestations m’agace pourtant, puisque cela n’a rien à voir avec le Tantra. C’est ainsi.

Où/comment apprendre le massage Tantra ?

En stage Tantra Sud-Ouest bien sûr !
Il y a chaque jour du massage, dans tous les stages Tantra Sud-Ouest. Ceci est nécessaire non seulement pour se dé.poser, s’apaiser, se rencontrer pour de vrai (soi-même, l’autre) et aussi pour intégrer les autres pratiques (tant qu’on reste dans la tête, on n’est pas dans le Tantra).

Et pour celleux qui ne sont pas prêt.e.s à venir, il y a le programme en ligne Formation Tantra Massage.

D’ailleurs les stages ne remplacent pas la formation en ligne, et la formation en ligne ne remplace pas les stages.
Et rien n’est jamais acquis ni perdu pour toujours : important de se réactualiser régulièrement.

Namasté

Nelly

Plus d’articles 

Réunion TantrAnima septembre 2023
Tantra

TantrAnima, c’est extra !

L'équipe TantrAnima de septembre 2023 Ce fut formidable de nous retrouver ou de nous rencontrer à cette occasion, dans la Drome, début septembre. Grand merci aux organisateur.trice, en l'occurrence TantraCoeur.Rien à redire à ce rassemblement : tout était juste...

Autre, Tantra

Vous avez dit perché.e ?

J'ai longtemps craint d'avoir l'air d'être perchée, dans le sens éthérée, hors réalité, hors sol, manquant de sens critique peut-être... Je sais qu'il n'en est rien : je suis bien ancrée dans la matière et la réalité justement. Egalement je vois bien mes...

Autre, Questions Fréquentes, Tantra

L’amour libre ?

Voici un sujet fondamental dans/pour la co-création d'une société nouvelle, renouvelée, ajustée aux désirs/besoins/aspirations des humain.e.s d'aujourd'hui. Qu'est-ce que l'amour libre ? La dernière fois que j'ai assisté à une conférence à le sujet, j'ai compris...

Autre, Tantra

Bonheur et cohérence

« Le bonheur, c'est quand nos actes (y compris nos pensées et paroles) sont en cohérence avec nos valeurs de coeur. » - Nelly, Tantra Sud-Ouest (et cela a déjà été dit et écrit par bien des personnes, de bien des façons, bien sûr. Je précise « valeurs de...

Autre, Tantra

L’Amour, c’est sans condition

Il n'y a qu'une façon d'aimer les gens et c'est de les aimer tels qu'ils sont... Et il y a la beauté : quand on les aime tels qu'ils sont, ils changent... Pas selon vos critères mais selon leur propre réalité. Quand on les aime, ils se transforment... Ils ne se...

Autre, Tantra

Courage : Vivre avec/depuis le Coeur

Dixit Osho dans "Le courage", sous-titre : "La joie de vivre dangereusement". Enjoy ! C'est en allant au-delà de nos peurs que nous vivons véritablement, que nous nous libérons de nos fardeaux psychiques, systémiques, karmiques... et nous permettons de jouir...

Autre, Tantra

“Je ne crois que ce que je vois”

« Je ne crois que ce que je vois »(phrase prononcée par St-Thomas d'Aquin et bien d'autres) Souvent, ce commentaire est associé à « Je suis cartésien », « Il me faut des preuves pour croire », « Tout ce qui a trait à la spiritualité, ça ne...