je pardonne

Pardonner : pour se libérer des liens d’attachement nuisibles à l’être et à son déploiement.

Par-don-né.e … Né.e par don …
Pardonner c’est mourir à l’ancien, lever des voiles de souffrance et d’identification à la victime.

La vie nous permet de naître et renaître aussi souvent que l’on accepte de mourir au passé, de se laisser mourir à ce qui ne correspond pas/plus à ce qui nous fait vibrer maintenant.

A l’expir, offrir à Mère-Terre de recycler nos miasmes/scories/putréfactions/pesanteurs…
A l’inspir, se laisser regonfler par l’Esprit, la Source : de joie d’être, de confiance, de simple sagesse, d’amour inconditionnel,..

Je ne pardonne pas pour faire plaisir à l’autre : je pardonne pour moi.
A l’autre de faire sa part du boulot (en prenant conscience de sa part justement et/ou en se pardonnant aussi et en pardonnant à tout ce qui fait de lui.elle une victime/un bourreau/un sauveur.

Nos comportements ne sont pas nous, mais ils parlent de ce que l’on a à aller visiter en soi… et l’autre est un miroir magique.
« Comme Dieu nous a collé les yeux sur le visage, on a besoin de l’autre/des autres, pour nous aider à nous voir nous-même. » (J’ai entendu ça de Richard, mon co-animateur.)

Je dis : joli jeudi : joli je dis ! 🙏🥳

Namasté
Nelly

Rejoignez-nous !

Inscription à la lettre d'informations
Soyez informé.e en premier !
(nouveautés, promotions, conférences-ateliers-stages, écrits, vidéos...) 
1 à 2 lettres par mois.

Merci, c'est presque fini, regardez vos mails !