Tantra blanc et Tantra rouge

par | 18 Jan 2019 | Massage, Sexe / Genre / Sexualité, Tantra | 0 commentaires

Le prosélytisme : encore un mot en -isme. Là déjà, existe le signe d’un déséquilibre, d’un abus, d’un dogme…
(D’ailleurs je ne parle pas de Tantrisme mais de Tantra, ce qui correspond à l’étymologie et à la vibration de ma transmission… qui est plutôt du néo-Tantra puisque loin des pratiques ésotériques d’il y a des centaines voire milliers d’années.)

Que disent ces photos ?

Pour illustrer cet article, j’ai choisi ces photos que j’ai prises en Inde récemment, dans des endroits merveilleux. J’ai choisi ces photos et pourtant je n’y ai senti/vu aucun dogmatisme ni prosélytisme. C’était doux et bon pour moi d’y être accueillie, simplement et avec naturel, respect, ouverture.
Cependant certains humains sont capables se servir de belles choses comme celles-ci ou de beaux principes (souvent mal compris) pour valider leurs comportements névrotiques voire psychotiques et/ou entraîner d’autres personnes sous leur joug, en les déshumanisant, en les coupant de leur propre connexion au Divin.

“Chacun voit midi à sa porte”, n’est-ce pas ?
Cela signifie que tout peut être interprété en fonction de ce qui arrange notre ego… notre petit monde bien rangé (ou bien bordélique)… ou notre être… ou la recherche… ou des croyances, elles-mêmes en lien avec l’intimité des personnes…

D’où l’importance de ne croire qu’à ce qui nous enracine/ancre et qui nous fait vibrer haut. Je ne connais qu’un mot qui définisse ce niveau de fréquence : l’Amour.
La vibration Amour inclut la Paix, l’Harmonie, la Joie, le Respect, la Confiance, l’incommensurable Vérité… et bien d’autres valeurs. Elle nous met dans notre puissance véritable, celle en lien intime avec la vulnérabilité, l’authenticité…
Quoi d’autre ?

Parler, discuter voire débattre avec ouverture, oui.

Cela permet de se rencontrer, d’aller explorer aussi d’autres facettes de Soi et du Tout. Quand c’est sans vouloir convaincre ni gagner des points ni juger les différences.
Croire qu’on a tout compris et que l’autre a tord, euh… Je dirais que c’est plutôt loin de ma compréhension du Tantra, voie de non-dualité.

On a toustes du chemin à faire, et nous sommes toustes intrinsèquement limités par le propre de l’expérience humaine : la dualité justement. Alors oui on peut s’en affranchir par moments et toucher l’Absolu… mais on ne peut pas ramener tout cela dans la matière, dans ce qui est vécu concrètement dans cette expérience… tout simplement parce que ce n’est pas le sujet.

C’est quoi la vie terrestre ?

C’est comme si l’expérience de l’humain.e (la vie en tant qu’être humain sur Terre) était un rendez-vous, une réunion prévue d’avance, avec un ordre du jour prédéfini. Il y aurait certaines contraintes de base, même si cela laisse beaucoup de liberté néanmoins.
(D’ailleurs, une des idées derrière mes stages, c’est justement de trouver sa liberté, sa grandeur, sa quintessence dans la contrainte bien souvent illusoire, mais c’est en l’intégrant/l’incluant dans le processus qu’on peut s’en affranchir. C’est le « avec » qui permet de grandir, d’être entier ; c’est plus compliqué en passant par l’exclusion, de déni, le rejet, la sanction suite au jugement…)

Chez moi, pas de dogme… ou plutôt toutes les visions/croyances sont accueillies et alchimisées pour offrir leur essence, la substantifique moelle qui nous fait vibrer haut et profond.

Les religions ?

En ce moment, c’est le mois du Ramadan.
Et pendant quelques jours encore, les 40 jours du Carême.
Peut-être y a-t-il d’autres pratiques sur le thème du jeûne, de la diète, de la conscience portée aux gestes et pensées du quotidien, surtout pendant une période donnée.

J’avoue que je m’y intéresse peu et en même temps je dis Oui à tout ce qui fait du bien aux êtres, à tout ce qui les rassemble et les mène à se questionner sur le sens et la valeur de la Vie, de ce qu’ils vivent.
J’ai de la gratitude pour les religions qui soutiennent l’ouverture aux autres, l’Amour, la Conscience, une spiritualité respectueuse du Vivant, des relations… et probablement toutes ont cette essence.
J’ai de la méfiance envers celleux qui prétendent détenir la seule vérité, la seule vraie religion et condamnent les autres, les étrangers qui ne pensent pas comme elleux. Une religion est censée relier (étymologie) et non couper, scinder, créer le clivage. Et c’était tellement bon, doux, joyeux en Inde (partout où je suis allée, au sud : Karnataka, Kérala, Tamil Nadu), de voir se côtoyer tout simplement et respectueusement toutes les religions. Oui c’est possible et ça existe.

Il n’est certes pas nécessaire d’adhérer à une religion établie pour vivre le quotidien en conscience, mais cela peut aider… et on a le droit d’être aidé/soutenu et on a le devoir d’aider/de soutenir.

On a le devoir d’aider/de soutenir.

C’est depuis ce dernier morceau de phrase que je vais maintenant m’exprimer.

Je prétends ici que : « on a le devoir d’aider/de soutenir ». Ce n’est pas anodin de poser de telles paroles… qui justement peuvent paraître proche du prosélytisme (une croyance qu’on impose aux autres).

D’autant que cette phrase me ramène illico au triangle de Karpman : persécuteur-victime-sauveur. Ce serait le sauveur qui serait dans cette dynamique, que la victime attiserait… et le bourreau rééquilibrerait cela. Bien sûr ce sont là des jeux inconscients, qui remontent des profondeurs de notre psyché. Quand cela monte à la compréhension, il peut devenir possible d’en sortir.

Il s’agit de schémas anciens liés à la perversion de l’humanité qui navigue dans les basses fréquences, de l’humanité qui manque d’ancrage (au sein de Mère-Terre), de reliance (à Père-Ciel, à la Source, au Divin, à Plus Grand…) et d’alignement entre ces deux pôles (chakras perturbés par les chocs et émotions non accueillies/transmutées).
Il s’agit aussi de bases à travail pour œuvrer dans/avec/au travers de la présente expérience. Un sacré cadeau en fait !

Et si cette phrase, je la valide néanmoins, c’est justement qu’elle a aussi de bien jolies résonances si je la prends/vois de plus haut, depuis le Cœur ouvert.
En effet, « on a le devoir d’aider/de soutenir » fait aussi référence à soi-même et à sa place/fonction en ce monde. Or il me semble illusoire de croire qu’on peut être parfaitement bien « à l’intérieur » si « à l’extérieur » c’est douloureux, difficile, déséquilibré, pervers, distordu, etc.

Si je vois de la souffrance (et autres « ingrédients » cités et non cités), c’est que je connais cela, et donc qu’il y en a en moi-même : que des parts en moi entrent en résonance avec ces fréquences. Et ce n’est pas en me voilant la face (œillères) ou en mettant la tête dans le trou (technique de l’autruche) que cela s’améliorera, que la transformation/transmutation se fera.

C’est en allant à sa rencontre, avec vulnérabilité et courage, que la compréhension, la réparation, la guérison intérieure peut se faire… et rayonner sur l’extérieur… Un cercle vertueux dont on peut bénéficier autant que l’autre.

Oui j’ai des croyances !

Elles sont issues de ma sensibilité et de mes expériences de vie (y compris celle que je vois autour de moi)… elles-mêmes probablement en lien avec mes références, mon propre prisme de perception et donc de création.

Mes croyances n’excluent nullement celles des autres. Le Tout, la Vérité, est incommensurable et tout en est une part.

Le choix que je peux faire, quand je suis suffisamment conscient.e de ma puissance (et de ma petitesse aussi), c’est à quel niveau de la Vérité je me connecte, ce avec quoi je décide d’échanger : par quoi je suis nourri.e et ce que je nourris.

J’ai choisi l’Amour.

Et cela requiert de la Foi et du travail au quotidien sur/avec la personnalité, car c’est simple !… et l’ego est tortueux, et le chemin est. Or le chemin c’est la Vie… et c’est aussi la vie que je me fais depuis mes profondeurs : c’est grand et invisible, joyeux et imprévisible, naturel et artificiel, vrai et partiel, plein et creux, d’émotions et de pensées, existant et en création permanente…

Une pratique importante.

Un exercice intéressant est d’ailleurs de prendre un temps (tout le temps !) pour identifier nos croyances. Elles sont nos barrières intégrées, nos limites supposées que l’on rend concrètes… Et elles font partie du jeu, de la partie terrestre aussi.

Et si tu crois ne pas avoir de croyance, c’en est déjà une grosse.

Par là commence la belle aventure intérieure du déconditionnement, de la déprogrammation de l’inconscient, de la guérison de la psyché/âme… pour être capable de faire des choix en Conscience, depuis l’Amour.

Et j’en reviens au prosélytisme : c’est une façon d’assujettir les corps, les cœurs les âmes, les esprits… en les coupant de leurs ressentis, de l’écoute de leurs vrais besoins et donc de leur chemin propre.

Quelque soit la croyance qu’on veut te faire acheter (parce que tu la payes en fait : c’est un cadeau qui te coûte cher en énergie !), demande-toi si c’est joyeux pour toi avant d’y dire Oui. Je pense que nous n’avons pas besoin de continuer à nous mettre des obstacles à l’écoute de Soi, de l’Être, du juste du moment, des informations et des forces qui viennent de nos racines (de la Terre et du Ciel), de l’intuition, de ce qui est aligné avec nos valeurs profondes.

Et toi, tu en penses quoi ?

Comment te sens-tu quand quelqu’un cherche à te convaincre plutôt qu’à t’écouter ?
Te sens-tu libre aujourd’hui de n’adhérer qu’à ce qui te parle vraiment, qui te fait vibrer, qui te met en joie ?
As-tu suffisamment confiance (en toi, en la Vie, en l’Autre) pour faire tes propres expériences et en tirer tes propres leçons/enseignements ? … sans pour autant t’enfermer dans de nouvelles croyances ?

Que ce soit oui ou non ou autre, tu peux avoir ta place en stage Tantra Sud-Ouest : c’est ensemble qu’on avance vraiment, en s’accompagnant soi-même, en étant accompagné, en accompagnant d’autres âmes de sa famille (vibrations compatibles).

Au plaisir de continuer à avancer ensemble !

Namasté

Nelly

Plus d’articles 

Autre, Tantra

Voir le positif ! … et pas seulement …

Et je m'amuse ici à mettre des photos aussi prises pendant la rencontre TantrAnima de septembre 2023. J'y suis portée par ShivaChris et je trouve qu'il y a là de jolies illustrations de : "Entraîne ton esprit à voir le positif en chaque situation." En effet, pour...

Tantra

La résistance

"Résistez. Résistez aux séductions moutonnières de la médiocrité, à l'ignominie des retournements intéressés, aux murmures de la lâcheté qui ne recule devant l'effort que pour se trouver tout à coup, mais trop tard, acculée à la tragédie. Résistez. Résistez. Gardez...

Tantra

Tonio : une légende…

Toute histoire -et plus spécifiquement une légende- recèle des enseignements. Or je ne connais personne qui n'ait pas sa propre histoire, l'accès de grands enseignements. Pourtant beaucoup n'en font pas cas, ne comprennent pas ce qu'iels ont à apprendre d'un...

Sexe / Genre / Sexualité, Tantra

Tantra et sexualité

Voilà un sujet drôlement sensible... car tellement important. En effet, l'amalgame est vite fait entre Tantra et sexualité, particulièrement entre Tantra rouge et sexualité. Certain.e.s projettent même que le Tantra rouge se pratique dans/par/avec rapport sexuel....

Réunion TantrAnima septembre 2023
Tantra

TantrAnima, c’est extra !

L'équipe TantrAnima de septembre 2023 Ce fut formidable de nous retrouver ou de nous rencontrer à cette occasion, dans la Drome, début septembre. Grand merci aux organisateur.trice, en l'occurrence TantraCoeur.Rien à redire à ce rassemblement : tout était juste...

Autre, Tantra

Vous avez dit perché.e ?

J'ai longtemps craint d'avoir l'air d'être perchée, dans le sens éthérée, hors réalité, hors sol, manquant de sens critique peut-être... Je sais qu'il n'en est rien : je suis bien ancrée dans la matière et la réalité justement. Egalement je vois bien mes...

Autre, Questions Fréquentes, Tantra

L’amour libre ?

Voici un sujet fondamental dans/pour la co-création d'une société nouvelle, renouvelée, ajustée aux désirs/besoins/aspirations des humain.e.s d'aujourd'hui. Qu'est-ce que l'amour libre ? La dernière fois que j'ai assisté à une conférence à le sujet, j'ai compris...

Autre, Tantra

Bonheur et cohérence

« Le bonheur, c'est quand nos actes (y compris nos pensées et paroles) sont en cohérence avec nos valeurs de coeur. » - Nelly, Tantra Sud-Ouest (et cela a déjà été dit et écrit par bien des personnes, de bien des façons, bien sûr. Je précise « valeurs de...