C’est quoi, la fidélité, pour toi ?
Une différence avec la loyauté ?
Cela se manifeste comment, la fidélité ? Et la loyauté ?
Te sens-tu fidèle ? Fidèle à quoi ?

Que dit le Tantra à propos de la fidélité ? Du couple ? Des relations hors couple ?

Rien, il me semble.
Le Tantra propose d’amener de la conscience sur ce que l’on vit, de ne rien vouloir changer, de se laisser vivre sa vie et de laisser sa liberté à l’autre…

En outre, la fidélité est souvent confondue avec exclusivité amoureuse.
Il s’agit de bien définir de quoi on parle, et le mieux serait de ne pas y poser de jugements péremptoires : le Tantra peut se trouver sur tous types de chemins, dans tous contextes… et même par/chez des personnes qui n’ont jamais entendu ce mot ou s’en inquiètent.

Et c’est quoi la liberté ?

Qu’est-ce que la liberté sans cadre ?
Quel cadre/limites tu donnes à ton comportement, pour trouver ta profondeur ?

Car à mon sens, c’est de cela dont il s’agit en Tantra : accéder à son Être, à son intériorité, à ce qui existe sous notre psyché malade/encombrée.
Est-ce en donnant libre court à ses pulsions animales ou de dé.compensation psychique… que l’on trouve sa véritable liberté d’être ?
Est-ce par la contrainte, en s’astreignant à faire/paraître/porter un masque qui correspond à ce que l’on croit idéal ?

A mon sens, Conscience = Liberté = Amour = Être …

… et c’est donc en se plaçant dans l’Esprit… et quand on est dans l’Esprit, on ne fait pas n’importe quoi.

Faire n’importe quoi, ce serait quoi ?
Se serait faire semblant, vouloir coller à une image/projection, (se) mentir sur ses désirs ou ses motivations… et ne pas s’en rendre compte. C’est de se leurrer soi-même, d’être un pion dans son jeu sans même s’en rendre compte.
Faire n’importe quoi, c’est agir sans s’observer agir/vivre et sans porter la conscience sur les tenants et aboutissants de nos actes/pensées/paroles.

A quoi être fidèle ?

J’entends souvent « à moi ».
Oui !
A quelle partie de moi je suis fidèle en ayant tel comportement ? Mes croyances ? Mes pulsions ? Mon souhait d’Unité, de fusion ? Mes manques ? Mes schémas mentaux ? Ma princesse au petit pois ? Mon sauveur ? Ma Kali noire ? Mon Shiva ?… Qu’est-ce que j’accepte de voir en moi et qu’est-ce que je choisis de nourrir ? Que dit mon corps ? Mon sexe ? Mon cœur ? Mon mental ? Mon âme ? Mon esprit ?…
Et c’est probablement en portant la conscience sur ce qui me nourrit vraiment, sur là où je me sens à ma bonne place, léger et honoré, vivant et ancré, joyeux et ouvert… que j’ai des indications sur mon juste du moment.
Car nous ne sommes certainement pas faits pour vivre tous de la même façon, sur le même rythme, dans un schéma préétabli : seul notre être, qui résonne dans notre corps, sait ce qui est bon pour nous, d’instant en instant.

Et c’est la voie du Tantra : la sensibilisation, la vulnérabilité, le lâcher-prise, la compréhension et la maîtrise de son ego et de son mental, vers la puissance immense qui en jaillit… L’Être relié, le microcosme, l’incommensurable…

Donc pas de recette bonne pour tou.te.s.
Le Tantra ne définit pas une bonne façon de vivre ses relations amoureuses ni un nombre de partenaires.

L’important, dans une relation, c’est d’être curieux de se rencontrer soi-même un peu plus (et non de croire déjà tout savoir de soi), de dire ses désirs, ses besoins, ses aspirations… et comment/quand ça évolue.
Il n’y a pas de norme ni d’idéal à atteindre.
Se respecter, respecter l’autre, respecter les choix de chacun.e… et donc d’être sincère et d’en parler simplement.

Une relation sexuelle, ce n’est jamais neutre

C’est un échange énergétique particulièrement profond… et les amants (même s’ils ne s’aiment pas fort et ne s’engagent à rien) se retrouvent chargés des énergies de l’autre… et de tous les autres avec lesquels cet autre a eu d’autres relations sexuelles…
Non un acte sexuel n’est jamais anodin, même avec un préservatif. Le préservatif protège seulement des IST (infections sexuellement transmissibles) et d’une GND (grossesse non désirée)… quand il n’y a pas d’accident : que le préservatif est en bon état et bien utilisé jusqu’au retrait.
C’est d’ailleurs ce pouvoir du vivant -qu’on n’est sûr de rien par avance- qui fait la beauté et l’intérêt d’une relation sexuelle (et même de toute relation).

Heureusement, des méthodes de nettoyage énergétique et de déconstruction des attachements/liens néfastes (qui tirent vers de basses fréquences) existent. Et cela peut être pratiqué à différents niveaux : physique, émotionnel, sentimental, psychique, systémique, karmique… selon d’où ça vient et les conséquences.

Et dans l’autre sens, une relation sexuelle peut aussi être une véritable initiation, un passage exquis et parfois définitif vers la joie d’avoir un corps sexué, une re.naissance, une re.connexion à la magie de la relation, un espace-temps propice à une élévation considérablement du taux vibratoire des humains…
Dans ce cas, c’est au-delà du sexe génital.
N’empêche que la génitalité (acte sexuel qui ne se veut pas amoureux) peut aussi avoir des vertus : rencontre (versus solitude, désert affectif), libération des tensions, cocktail hormonal qui fait du bien au corps et au coeur… et on ne sait pas ce que cela entrainera pas la suite…

Ce qui m’ennuie, c’est l’amalgame fréquent entre Tantra et polyamour ou papillonnage ou échangisme et parfois au contraire exclusivité amoureuse : en Tantra, tout type de relation est possible… en y mettant le plus possible de Conscience, de Respiration, d’Amour… et sans croire que le Tantra c’est ça.

D’autres amalgames fréquemment faits :
* Amour et amour
* jalousie et amour
* désir et amour
* plaisir et amour
* désir et plaisir
* satisfaction égotique et satisfaction de l’être
* fidélité et obligation
* couple idéal et réalité
* ce qu’on voit/croit et la vérité
* etc

J’aime bien cette répartie de Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, ministre de Napoléon Bonaparte, à qui ce dernier demandait s’il lui resterait toujours fidèle. Il aurait répondu :  » Je vous jure de toujours vous rester fidèle et de ne jamais vous trahir, sans vous en avoir informé la veille ! » (Cela m’a été écrit, mais je n’ai pas trouvé de confirmation quant à cet échange. Si vous avez/trouvez la source, merci de me la confier.)
Probablement, l’impermanence et l’authenticité sont indissociables de la fidélité que l’on offre à l’autre… si l’on souhaite se rester fidèle.

Le Tantra est une voie multiple et multidimensionnelle (et multiorgasmique !) … qui n’impose rien.
Ne rien imposer, ce n’est pas non plus de s’imposer à soi-même de tout supporter ou de passer par toutes les étapes que l’on croit nécessaires…

Tellement de dé.constructions/dé.conditionnements à aller visiter avant d’être réellement libre et fidèle à Soi, dans le flux de l’Amour.
A chacun sa voie dans le Tantra !

Namasté 🙏

Nelly

Liste des stages Tantra Sud-Ouest

Rejoignez-nous !

Inscription à la lettre d'informations
Soyez informé.e en premier !
(nouveautés, promotions, conférences-ateliers-stages, écrits, vidéos...) 
1 à 2 lettres par mois.

Merci, c'est presque fini, regardez vos mails !