Tantra et sexualité

par | 7 Fév 2019 | Sexe / Genre / Sexualité, Tantra | 0 commentaires

L’autonomie dans l’altérité.

Je suis ravie et fière de savoir/pouvoir de plus en plus me débrouiller seule, au niveau informatique aussi.

Heureusement, j’avais déjà une formation plutôt solide pour travailler sur ordinateur. Encore faut-il continuer d’apprendre sans cesse, se réactualiser, faire avec les outils nouveaux…

Mes résistances au changement tombent.

Or, ce qui nuit à l’évolution, c’est surtout les résistances… elles-mêmes en lien avec les peurs.

J’ai vu et accompagné mes peurs : ne pas y arriver, mal faire, être critiquée/jugée, ne pas avoir besoin des autres, avoir besoin des autres et dépendre de leur bon-vouloir, abuser, être abusée, que tout mon boulot tombe à l’eau, passer/perdre ma vie en virtuel devant l’écran…

J’avance…
Et voici une création Canva que j’ai réussi à insérer toute seule sur le site.

J’apprécie vivre en 2024 !

 

 

 

 

En Occident et de nos jours, l’on pratique des Tantras très différents de l’origine : autre époque, autre lieu, autre psyché, autres coutumes, autres droits et devoirs, autres besoins, autres façons de rentrer en interaction… Et lorsque nous nous débattons dans l’inconscience de ce que nous sommes, nos désirs sont souvent induits plutôt par la publicité/les croyances et addictions créées pour nous avilir, nous manipuler… que naturellement venus de notre intériorité pour nous amener à nous relier, grandir, avancer sur notre chemin de vie, sur notre voie de pouvoir personnel, de puissance, de paix, d’harmonie, de joie…

Si bien que même nos désirs sexuels sont souvent galvaudés : pas véritablement en lien avec ce qui est amour, partage, échange, détente, communication, sensualité. A tel point que le plaisir lui-même est souvent, pour beaucoup, absent ou fugace, incomplet, avec un goût de manque, une insatisfaction… pour l’un.e des partenaires voire les deux (car le plaisir n’est total que lorsqu’il est partagé, au coeur de la relation).
Et c’est quelque fois l’engrenage de la simulation, pour faire plaisir à l’autre en valorisant son ego et pour être tranquille avec son manque, son inquiétude de ne pas pouvoir/savoir, d’être anormal.e… Car une étape est très utile à la relation sexuelle épanouissante : aller se rencontrer soi-même, se respecter, s’aimer, s’apprendre et, par la suite, pouvoir transmettre les clés de son plaisir à son/sa partenaire, dans un esprit d’expérimentation, de méditation, de jeu, de partage sans jugement ni pression. Faire l’amour, ce peut être juste rester sans bouger, en présence à soi et à l’autre… et laisser faire l’amour !

Oui faire l’amour, ça s’apprend… et pas dans les films pornographiques !
Là, les hommes et les femmes sont réduits à des objets de désir et de plaisir : pas de connexion, de Sacré, de Relation… et les êtres sont dénutris, affamés. L’addiction à la pornographie fait des ravages dans les esprits, les coeurs, les relations ; ça se soigne ; ça se guérit.

Le Tantra, ce sont des méthodes, des techniques à vivre, et chacun.e en tire ses propres conclusions. Ce processus ne passe pas forcément par l’analyse : le mental peut juste servir à observer ses propres sensations, émotions, sentiments, pensées, ce qui se vit à l’extérieur aussi… à ce moment-là et dans le déroulement. S’habiter pleinement est nécessaire pour être vraiment en relation avec l’autre.

La sexualité a tout à fait sa place dans le Tantra.
Je dirais même qu’en Tantra tout est lié à la sexualité, dans le sens de relation intime au corps dans tous ses aspects (y compris subtils), à ce qui est, vit, change… Quant à la sexualité en tant que relation sexuelle entre deux humains, il s’agit de la vivre dans la complétude, l’absolu, en connexion, en conscience, au-delà de la pulsion qui cherche l’assouvissement (manque/besoin), des habitudes/mécanismes, des croyances, de l’attente envers l’autre, de l’attente pour l’autre… Elle accueille et honore les êtres et la Vie, et permet une co-création qui va bien au-delà de l’un et de l’autre. C’est un chemin qu’il convient de respecter, et pour cela chacun.e a à évoluer personnellement, à nettoyer sa psyché, à se compléter dans ses polarités (Union en Soi)… afin que l’Union avec l’Autre déploie et libère l’énergie créatrice et vitale, irrigue chaque cellule, irradie dans l’infiniment petit et immensément grand…

Donc « pas de relation sexuelle excitatoire » en stage Tantra, ça a du sens : accueillir son désir et/ou celui de l’autre sans disperser cette fabuleuse énergie. Communiquer vrai, ré.apprendre l’Amour et l’humour aussi : merveilleux facteur de détente, de jeu, de relativisation, de gestion de l’ego, de communication à différents niveaux…
Savoir rire de soi, c’est d’ailleurs un bel atout en relation et en sexualité ! Non pas se moquer mesquinement, mais perce.voir nos propres lacunes avec tendresse et comme autant de cadeaux qui nous permettent de mieux être et cerner l’humain.e, parfaitement imparfait.e, ce qui lui donne une multitude d’axes pour jouer sa vie et faire des choix.

Il est temps de choisir réellement de vivre sa sexualité épanouissante (et non d’essayer de rentrer dans une norme illusoire ou les convenances de l’autre). Vivre son épanouissement sexuel, c’est évolutif, et il est nécessaire de s’écouter pour s’ajuster à notre vrai besoin du moment.
La sexualité peut se vivre avec contact physique (même sur la main ou la nuque par exemple, ou uniquement sur le sexe : tout est possible) ou sans contact physique (l’intensité d’un regard ou des oeillades, pratiques respiratoires, mantras…), avec soi-même pour partenaire (en cherchant du plaisir ou juste en s’admirant, se câlinant, en s’entrainant à s’aimer…) ou avec un.e partenaire, pour une pratique ou des années…

Et comme dans toutes pratiques en conscience, certains ingrédients sont nécessaires : présence et lenteur. La lenteur, ça ne veut pas dire qu’il faut toujours faire/agir à la vitesse de l’escargot : ça signifie être à l’écoute de son rythme du moment, du rythme de l’autre (si c’est à deux) et choisir (ensemble) ce que l’on a envie de se proposer de vivre, en se détendant sur le résultat : c’est le chemin (la vie) qui est important.

Enjoy !

Plus d’articles 

Tantra

En Inde du 5 février au 5 mars !

L’autonomie dans l’altérité Je suis ravie et fière de savoir/pouvoir de plus en plus me débrouiller seule pour tout plein de tâches. Car être/travailler à son compte, c'est être multitâche ou dépendant.e.Or la dépendance crée un type de lien hiérarchique voire...

Nelly Germain avec ses filles 27/01/2024
Autre

50 ans ! … et tellement de bonheursss !!

Je suis née à cette vie le dimanche 27 janvier 1974 : déjà un demi-siècle sur cette mère-veille Terre !Et voilà pour la première fois sur Internet : une photo avec mes 3 filles chéries. De gauche à droite : Eve-Laure 15 ans, Eléanor 20 ans et Cynthia 22 ans....

Formation au Massage Sensuel
Massage

La Formation au Massage Sensuel

Et voilà ! La Formation au Massage Sensuel est enfin accessible !Elle permet d'ores et déjà de rentrer dans la pratique entière. Et voici le code promo valable seulement jusqu'au 29 février 2024, pour le lancement et la St-Valentin : une remise de -50% en notant...

Tantra

TantrAnima de janvier 2024

Encore de merveilleux moments partagés à l'occasion de cette 7ème rencontre biannuelle de TantrAnima !Cette fois, nous étions 19, dans la Drôme. C'était du 8 au 11 janvier.(D'autres auraient aimé se joindre à nous, mais n'ont pas pu cette fois.) Nous avons...

carte de voeux 2024
Accueil

Voeux 2024 !

Nous voilà entrés dans l'année 2024.Je nous souhaite d'y vivre tout plein de bons moments, avec Amour et Conscience ! Au plaisir de te/vous recevoir en stage si tel est ton/votre désir ! (et que nos vibrations correspondent... ce qui est le cas pour presque toutes...

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other