Voici une photo des beaux et puissants oeufs de yoni non percés (moyens, sauf les 2 gros en jadéite)… qui sont disponibles en ce moment. D’autres sont percés, pour celles qui ont besoin d’être rassurées avec la ficelle (me demander une photo au 06.51.02.08.16 ou par mail à nelly@tantra-sudouest.com).

Explications

La yoni, c’est le terme sanskrit pour désigner le temple sacré de la femme : son sexe. Souvent traduit du sanskrit au masculin, je préfère utiliser ce mot au féminin.

En fait, la pratique des œufs de yoni existe tant en Chine avec le Tao qu’en Inde avec le Tantra depuis plus de 3000 ans. Les geishas japonaises utilisaient aussi des boules vaginales.

Une autre dénomination est « œufs de jade » car cette pierre est fréquemment utilisée en Asie.
L’œuf de yoni se place/porte dans le vagin et a une action tant musculaire (tonicité et détente du vagin et du périnée) qu’énergétique.

La pratique de l’oeuf de yoni mérite d’être le sujet d’un stage d’initiation, d’au moins une journée, pour rentrer en relation avec soi et avec l’oeuf, pour s’approprier les exercices, pour se sentir faire partie de la communauté des porteuses de vagin et en recevoir la force, pour entendre et dire… Grâce à l’accompagnement, la pratique apporte bien plus que la ré.éducation fonctionnelle du périnée.

C’est avant tout par la conscience portée à notre zone génitale que le travail se fait naturellement, en se réappropriant notre sexe et en l’honorant de notre attention, de nos soins. L’oeuf de yoni est un partenaire idéal pour se sentir sexuée, ancrée, incarnée, en lien avec ce qui se vit dans le présent.

Les exercices proposés sont susceptibles d’améliorer notre santé dans cette zone et au-delà.

– D’une part grâce à une action mécanique sur la circulation depuis le périnée, base de notre énergie sexuelle et donc vitale. Il est en effet fondamental que nos muscles soient forts et détendus. Et le corps est un système : lorsqu’une partie du système va mieux, tout le reste va mieux.

– D’autre part de part les vertus naturelles des minéraux. Toutes les pierres sont vivantes et bénéfiques, rééquilibrantes dans la mesure où elles sont utilisées en conscience, à l’écoute de soi. Elles restent en lien avec la Terre-Mère, et sont donc un pont supplémentaire aux énergies telluriques.

Je les choisis pour leur aspect, pour leurs couleurs et tons, et les propose pour prendre soin de Soi et de son Féminin. Les principes masculin et féminin peuvent aussi mieux s’unifier et s’harmoniser grâce aux pierres et à leur place dans le vagin : pénétrant, l’oeuf représente un axe, un pilier, un soutien, et aide à re.prendre contact avec sa puissance, tout en douceur.

Les œufs de yoni améliorent ainsi la lubrification naturelle, la vitalité, le sens de sa vie, la connexion à ce qui fait de nous des femmes, le lien au Féminin et au Masculin…

Elles sont à choisir en fonction de ce que tu sens bon pour toi à ce moment de ta vie.


Il s’agit de pierres fines naturelles, passées aux bons soins d’un lapidaire pour leur donner une forme d’œuf.

Personnellement, je trouve idéal un diamètre d’environ 3cm et d’une masse approximative de 60g. Il y en a aussi en petit taille (environ 2,5cm de diamètre), et des gros en 3,5 à 4cm de diamètre. Tous ont leur intérêt, et c’est vraiment à chaque f’âme (être incarné dans un corps humain muni d’un sexe féminin) de choisir en fonction de ce qui lui parle sur le moment.

Choisir pour une amie/soeur/mère, c’est possible aussi, dans le sens où c’est un cadeau pour sa Féminité et donc un doux rappel de ce qu’elle est et de comment prendre soin d’elle.

J’en voulais de toutes les couleurs ! Car les couleurs me réjouissent et sont en relation avec nos différents centres énergétiques (chakras).
Pour en savoir un peu plus, j’ai lu et participé à un stage de lithothérapie. C’est mon expérience personnelle avec les œufs de yoni qui me donne envie de diffuser cette chance immense qu’ont les femmes, de pouvoir se soigner sainement et en profondeur, avec les œufs de yoni : le mieux-être est juste là, à portée, facile à (s’ap)porter !

A quoi sert-il d’avoir un périnée tonique ?

Il s’agit d’un ensemble musculaire complexe, sur plusieurs niveaux et qui soutient les organes internes. Les bipèdes que nous sommes ont des muscles PC pour pubiococcygiens ou plancher pelvien, extrêmement sollicités toute la journée : en position assise ou debout.

C’est lui qui :

  • soutient tes organes internes (vitalité ; évite les fuites urinaires et le prolapsus)
  • permet l’ancrage, l’enracinement (et un meilleur alignement, une position plus stable)
  • ouvre la porte à l’arrivée et la montée de l’énergie vitale dans tout le reste de ton corps
  • procure du plaisir aux partenaires sexuels

C’est là qu’est placé le premier chakra (centre énergétique) ou chakra racine.


Pour le choix de la ou des pierres qui te conviennent à ce moment de ta vie, fais-toi confiance !

Je trouve indispensable que tu rentres dans ta puissance en te laissant guider par ton intuition : ton ressenti et son attirance sont justes.


Les œufs de yoni peuvent être percés : cela permet d’y fixer une ficelle et ainsi d’être rassurée quant à la possibilité de le retirer à tout moment.

Pour ma part, et comme la plupart des femmes que je connais qui utilisent les œufs régulièrement, je préfère qu’ils soient non percés ; je trouve cela inutile (pas de risque de le perdre ni de le bloquer réellement : il ne remontera pas au-delà du col de l’utérus et finira toujours pas ressortir). Et un trou ce n’est pas net : si le nettoyage n’est pas optimal, ce pourrait devenir un nid à microbes. De plus, d’un point de vue énergétique, la pierre n’est plus intègre si elle est percée.

Et lorsqu’il s’agit de retirer l’oeuf du vagin, il est préférable d’éviter de le faire en tirant sur la ficelle : c’est une violence faite à ton périnée ! (Des explication plus précises plus loin dans ce document)

Pour info, un œuf percé peut aussi être utilisé pour parfaire la tonicité vaginale : en tirant sur la ficelle tout en résistant musculairement, ou en accrochant du poids à la ficelle (en position debout). Personnellement, l’idée de performance associée me dérange, mais à chacune son désir, son besoin, son expérience : chaque femme a à aller vers ce qu’elle sent bon pour elle, à ce moment de sa vie.

Désolée pour les hommes, qui ne sont pas servis : il n’y a pas d’équivalent pour eux.

Sachez néanmoins que toute pierre a une action énergétique aussi ailleurs que dans le vagin : en le gardant auprès de toi, dans ta main, sur ton bureau ou ta table de chevet, dans ton lit …

L’oeuf de yoni peut aussi être porté par la femme pendant la pénétration sexuelle, pour des sensations décuplées. Surtout si le pénis de ton partenaire mériterait une rallonge (pour aller contacter certaines zones de ton vagin), mais aussi avec un pénis de taille moyenne : à tester !


Tes questions et commentaires à propos des œufs de yoni sont les bienvenus !

Pour passer commande :

  1. Vérifier auprès de Nelly qu’elle a l’oeuf ou les œufs que tu souhaites recevoir (minéral et format) : 06.51.02.08.16 / nelly@tanra-sudouest.com
  2. Envoyer ton règlement et préciser l’adresse de livraison. Paiement par chèque, virement ou Paypal (les infos sont données en fonction du mode choisi.)

Tous les œufs sont livrés dans une pochette en lin écru.

Tarif, sauf exceptions signalées (œufs moyens et gros) : 25€ l’oeuf / 20€ à partir de 10 commandés.
Tarif petits œufs : 15€.
Même tarif que l’oeuf soit percé ou pas.

Envoi rapide après réception du règlement, par lettre suivie (4€) ou Colissimo (7€).

Sur demande, d’autres articles peuvent être joints à la commande : lubrifiant, huile de massage, livre, jouet intime, paréo, tenture, etc.

Dimension des œufs disponibles  :
– petits : environ 2 à 2,7 cm de diamètre
– moyen : environ 3 à 3,3 cm de diamètre
– gros : environ 3,5 à 3,9 cm de diamètre

Là aussi, l’important est de t’écouter et d’offrir à ta yoni ce qu’elle désire recevoir : choisis plutôt avec ton ventre qu’avec ta tête !

Ce qui se dit, c’est que les gros sont plutôt pour les débutantes et les petits plutôt pour les confirmées, mais… des pratiquantes régulières avec un périnée tonique peuvent avoir envie de porter aussi de gros œufs… et des débutantes peuvent être rebutées par un gros œuf (et être attirées par un plus petit).

S’écouter et agir en fonction.

Tu sais ce qui est bon pour toi ; il s’agit de revenir à cette certitude et d’écouter ton corps (lui sait où tu en es)… et l’honorer.

Quant à choisir un œuf pour une amie ou une femme de sa famille, c’est possible, et même si tu n’es pas une f’âme. Il s’agit là d’un présent puissant, qui propose de s’écouter et s’accueillir complètement, de prendre soin de soi, d’être connectée à son Féminin…

Comme pour tout cadeau, c’est à proposer sans imposer et sans intention d’en avoir un retour.

Voici quelques-uns des minéraux – cristaux et pierres – que je propose en oeuf de yoni actuellement.

De nombreux autres sont disponibles en quelques exemplaires seulement, et n’apparaissent pas dans cette liste.

Quant à leurs vertus, sources : synthèse entre mes cours, mon expérience et le livre « 430 pierres aux vertus thérapeutiques » de Michael Gienger.

Aventurine verte : insouciance, chance, stabilité affective et émotionnelle ; aide en cas de nervosité, stress, troubles du sommeil ; atténue les éruptions et inflammations

Cristal de roche (transparent): harmonise l’ensemble des chakras ; revitalisant, régénérant, énergisant ; favorise la concentration, la méditation, la divination ; déblocage des mémoires, connaissance de soi

Jade de Chine (jadéite verte) : paix et douceur ; calme les nerfs ; soigne les problèmes rénaux et urinaires (calculs, cystites, incontinence) ; lutte contre la grippe, favorise la méditation, soulage les migraines, renforce le système cardiovasculaire ; fertilité

Jaspe rouge : volonté, courage, dynamisme ; réchauffe, irrigue, vivifie

Obsidienne noire : bouclier contre les énergies et influences négatives ; libère des chocs, traumatismes et blocages ; améliore la circulation sanguine, fortifie le système osseux, facilite la digestion, apaise les inflammations

Quartz rose : pierre de l’amour de soi et de l’autre ; guérisseur émotionnel ; aide en cas de difficultés sexuelles, augmente la capacité intuitive, le discernement

Ne pas utiliser en voie vaginale certaines pierres : toutes les pierres poreuses ou solubles (comme la sélénite, par exemple), les pierres trop grosses, de forme inadaptée, non lisses, friables…

De petites aspérités sont acceptables : il suffit de s’assurer qu’elles n’empêchent pas le nettoyage et qu’elles ne risquent pas d’être blessantes/irritantes (le vagin en lui-même n’est pas très sensible).

Malachite, turquoise, chrysocolle contiennent du cuivre : ne les utiliser ni en élixir ni en voie vaginale.
Le lapis-lazuli est à utiliser peu dans le vagin, en fonction du taux de présence de pyrite en surface.
L’oeil de tigre est à utiliser dans le vagin également avec parcimonie. Il protège aussi les lieux.
Je préconise, pour le lapis et l’oeil de tigre, de les garder en yoni le temps de faire les exercices pour la tonicité périnéale, voir 1, 2 ou 3 heures (en fonction du ressenti et du besoin particulier du moment : par exemple pour le lapis, mal à la gorge ou énervement, ou pour l’oeil de tigre, confrontation avec un adversaire ou pour un entretien d’embauche…) en évitant de les y garder toute la journée ou toute la nuit. Comme pour les autres minéraux, leurs qualités sont accessibles aussi lorsqu’ils sont en externe, à distance, par rayonnement ou contre la peau, dans la main, dans la poche…

La forme d’oeuf est idéale : pour le travail sur les muscles/ligaments, et aussi pour le travail énergétique.
En effet, l’oeuf est une onde de forme tridimensionnelle (et même multidimensionnelle : son énergie se répercute au-delà des frontières du visible) alliant Féminin et Masculin.

Avant chaque utilisation, procéder à un nettoyage :

– énergétique : sous l’eau courante (dans un cour d’eau naturel si tu en as l’opportunité), ou par du cristal de roche (le poser sur un mâcle ou diriger une pointe vers lui), ou par un soin reiki, ou au pendule, ou par magnétisme, ou à la fumée de sauge, ou le placer dans la Terre… : libre à toi !

– bactérien : eau courante et savon de Marseille, voire désinfectant pour sextoys ou 1-2 gouttes diluées d’huile essentielle (tea tree, lavande…) ; ne pas mettre en contact avec un produit corrosif

Puis leur permettre de se recharger à la lumière du soleil et/ou de la lune.

La Terre recycle alors les énergies dont l’oeuf s’est chargé en soignant ; elle purifie au niveau énergétique.

Aucune contre-indication à utiliser un œuf de yoni en cas de stérilet dans l’utérus.

En cas de grossesse, en parler à ta sage-femme. Théoriquement, il est intéressant de poursuivre un léger travail du périnée. Mais il y a des cas particuliers pour lesquels toute pénétration dans le vagin est proscrite (ou même toute stimulation). Si tu sens que ça tire, que c’est inconfortable, surtout s’écouter doublement pendant cette période. De même, on utilisera une pierre d’une énergie particulièrement douce pendant cette période de travail énergétique déjà intense. Donc plutôt du quartz rose ou bleu ou améthyste, et on évitera l’obsidienne ou même le jaspe rouge.

L’oeuf de yoni est excellent pour la rééducation post-partum ; parles-en avec ta sage-femme.

L’oeuf peut être porté dans le vagin pendant la journée, la nuit, voire plusieurs jours : il est parfaitement sain, non poreux, d’une masse et d’une dimension adaptées à l’anatomie féminine. Rien à voir avec un tampon hygiénique donc.

Certaines femmes l’utilisent surtout la nuit (aucun travail sur les muscles dans ce cas, mais le travail énergétique se fait) ou uniquement à la maison (pour ne pas risquer d’être incommodées en extérieur). D’autres femmes le gardent plusieurs jours sans discontinuer, puis sentent qu’il est temps de l’ôter, le nettoyer, le laisser se recharger.

Il n’y a pas de préconisation universelle en la matière : c’est selon ton intuition, en respectant ton désir et les indications de ton corps. En tant que femme-déesse, c’est toi qui sens ce qui est bon pour toi à ce moment, l’accueille, l’expérimente en observant ce qui se passe en toi, réajuste quand c’est le moment…

L’oeuf de yoni pourrait même être utilisé pendant les lunes/règles/menstrues. Mais le corps vit déjà un gros travail énergétique à ce moment, et en général les femmes se sentent déjà suffisamment ancrées et incarnées à cette période, surtout les femmes qui ont l’habitude de pratiquer l’œuf de yoni.

Si néanmoins tu te sens attirée à avoir ton œuf dans ta yoni pendant cette période, il s’agira de l’ôter quand tu iras aux toilettes, pour laisser le flux s’écouler librement.

Lors de l’insertion (surtout la première fois), prends tout ton temps. Il s’agit d’un cadeau que tu t’offres par l’intermédiaire de ta yoni… et que tu offres à ta yoni par l’intermédiaire de tes mains. Contacte ta yoni par la pensée, écoute-la, entends-la te répondre (sensations, émotions, pensées). Et c’est avec lenteur et délicatesse que tu rentreras en contact physique si c’est le moment.

Plutôt que de l’insérer à la façon d’un tampon, ce sera à la manière d’un rituel.

Tu peux par exemple mettre une musique douce et des bougies, puis te coucher, poser l’oeuf réchauffé entre tes mains sur ton ventre, et laisser venir, en méditation.

Puis tu pourras si tu le souhaites promener ton oeuf sur ton corps, centimètre après centimètre, et rester dans tes sensations, en particulier dans ton bas-ventre. Et lorsque tu te sentiras de l’approcher de ta vulve, c’est encore plus lentement et en conscience, sans contrainte de temps ou d’objectif, sans te précipiter même si tu en sens le désir impérieux : minutes-cadeaux à laisser monter l’énergie vitale.

C’est tout à fait ok aussi d’utiliser un lubrifiant bio pour caresser ta vulve avec ton œuf… et caresser ton œuf avec ta vulve.

Peut-être ta yoni souhaitera dormir une première nuit avec l’oeuf dans le lit à côté de toi : c’est ok. C’est lorsque tu sentiras que ta yoni demande son œuf, qu’elle sera prête à l’accueillir, que vous pourrez en profiter de cette autre façon. D’abord l’oeuf sera présenté à l’entrée du vagin, et tu prendras le temps d’attendre l’envie d’aller plus loin. Tu sentiras peut-être ton sexe s’approcher de l’oeuf, l’explorer à sa façon, se lubrifier, s’ouvrir, pétiller, chauffer, etc… et même le happer !

Un œuf de yoni ne doit jamais forcer le passage vers le vagin (ni quoique ce soit d’autre d’ailleurs). Ta yoni sait si c’est le bon moment pour elle ; fais-lui confiance, fais-toi confiance et prends le temps d’écouter, d’entendre, de proposer tout en douceur, de laisser dire « oui » puis « non » puis « doucement » puis « une autre fois peut-être »… Douceur et acceptation préparent, réparent, séparent projections et réalité, remettent du vrai et du naturel dans la vie.

L’insérer de préférence par le bout le plus gros. Aucun inconvénient à ce qu’il soit placé dans l’autre sens, et il peut aussi tourner naturellement lors de l’insertion ou par la suite.

Selon où en est ta lubrification naturelle, n’hésite pas à utiliser du lubrifiant naturel pour un confort optimal.

Et surtout à prendre encore plus de temps pour laisser l’énergie affluer dans ta yoni.

Porter un œuf de yoni est une méditation : dans l’observation de ce qui se passe en toi, avec accueil et détente. Il n’y a aucun but à atteindre.

Quant à une intention à poser sur ce temps, pas d’obligation non plus : c’est toi qui sens ce qui est bon pour toi. Tu peux avoir le désir d’un rituel ; dans ce cas fais-toi confiance et laisse venir l’intention adaptée à ta situation, à ton désir. « Je demande à vivre ce qui est bon pour moi, dans le plus grand respect de tous » est une demande puissante et passe-partout (empruntée au reiki).

Au fil des utilisations, et selon la pierre dont est fait ton œuf, il est possible qu’il perde de son brillant initial. C’est normal : dû au milieu vaginal, naturellement acide. L’oeuf garde son efficacité ; il peut tout à fait continuer à être utilisé dans cette voie.

Pour le retirer, c’est les jambes écartées, les articulations souples (genoux, hanches, épaules). Ce peut être simplement en position assise sur la toilette ou plus ou moins accroupie. Il s’agit avant tout d’indiquer ton intention à ta yoni, puis te détendre, relâcher les muscles, et enfin pousser doucement, un peu comme pour aller à la selle. Avec ta main à l’entrée du vagin pour recevoir l’oeuf.

Un conseil : Lorsque tu vas aux toilettes (surtout les premières fois), place ta main à l’entrée de ton vagin. Il vaut mieux se faire pipi sur la main que d’aller chercher l’oeuf tombé dans les toilettes. (Si cela arrive, aller à la pêche avant de tirer la chasse !)

Si tu le gardes sans difficulté lors de la miction et que tu sens que ta vessie est bien vidée, que ton urètre n’a pas été comprimé, c’est que la tonicité de tes muscles est bonne et que tu portes l’oeuf haut. Par contre, si l’oeuf descend, que tu es gênée pour uriner, c’est que l’urètre est comprimé, et il est préférable de le retirer l’oeuf, puis de le nettoyer simplement à l’eau savonneuse (bien rincer bien sûr et ne pas l’essuyer pour ne pas risquer de le souiller à nouveau), avant de l’insérer à nouveau si tu le souhaites.

Certaines femmes n’ont pas de difficulté à garder l’œuf même en allant à la selle ; pour d’autres c’est impossible.

Respecte-toi et fais en fonction de ce que tu sens bon pour toi, possible en douceur. Aucun jugement à avoir : juste constater ce qui est.

Si ton œuf est troué et muni d’une ficelle, même procédure : évite de tirer sur la ficelle (elle est juste là pour te rassurer et tirer légèrement pour l’accompagner si cela s’avère utile).

Le vagin d’une femme mesure entre 8 et 12cm. Il sera donc toujours possible d’aller chercher l’oeuf avec les doigts si vraiment tu souhaites l’enlever et qu’il ne sort pas lorsque tu es accroupie (pour raccourcir le vagin et utiliser une position anatomique idéale ainsi que la gravité), détendue et en poussant un peu (aussi avec la main sur le bas-ventre).

Il s’agit de décontracter tout ton bassin, en respirant amplement, en restant dans tes sensation, en te faisant confiance, puis éventuellement en insérant un doigt pour sentir où est l’oeuf (et ses contours), puis éventuellement le pouce pour faire pince autour de l’oeuf. Toujours en respirant et en se détendant.

Le travail énergétique se fait tout seul, par la simple présence de la pierre nettoyée et rechargée.

Le travail physiologique se fait par le poids de l’oeuf (nécessité d’un effort, même inconscient, pour retenir l’oeuf lorsque tu es debout ou assise), la conscience posée sur ton intimité et la répétition de routines.

Pour ce dernier point (les routines), ce peut être par exemple : contracter le périnée à chaque fois que tu ouvres une porte et relâcher une fois la porte passée. Avec un œuf dans le vagin, l’exercice est plus profitable, plus intense (si tu fermes ta main sur un œuf, tu sentiras que tu peux davantage faire travailler tes muscles que si ta main est vide).

Attention à aussi relâcher les muscles ! Une tension permanente n’est pas souhaitable (fatigue musculaire, accumulation de toxines, circulations perturbées …)

Pour trouver là où doit se placer la contraction, c’est-à-dire pour tester si tu travailles bien les muscles PC, fais un stop-pipi : pendant que tu urines, arrête le jet puis libère-le, cela plusieurs fois. A ne pas faire au quotidien : juste pour sentir quels muscles sont en action … et utiliser les mêmes pour les exercices suivants.

Avertissements

Un œuf fêlé (fragilisé et qui pourrait se casser) ou présentant une surface non lisse et/ou poreuse ne doit pas être utilisé dans le vagin. Il s’agit néanmoins de pierres naturelles et donc imparfaites : fais la différence entre une irrégularité/légère rugosité sans conséquence, une faille naturelle qui laisse sa solidité à l’ensemble, et une fêlure qui risquerait de blesser.

Ne pas utiliser un œuf trop gros.

Un œuf, quelque soit sa taille, ne doit jamais être utilisé en voie anale.

Décharge de responsabilité

Le fournisseur d’oeufs en pierre ne saurait être tenu responsable d’éventuels problèmes liés à leur mauvaise utilisation, ou liés à des difficultés physiques ou psychologiques particulières non indiquées lors de l’entretien téléphonique.

Dans son ouvrage « Périnée : arrêtons le massacre », et aussi dans ses consultations et stages, la gynécologue Bernadette de Gasquet explique et diffuse des pratiques salvatrices en hypopression. La gym hypopressive est aussi le principe du Pilates, pour travailler les muscles profonds dans le bon sens.

De nombreux articles et vidéos explicitent aussi ces pratiques. Il est toujours intéressant d’aller aussi pratiquer avec un.e professionnel.le qui saura accompagner et corriger s’il y a lieu.

Les exercices de Kegel précisent des pratiques ancestrales du Tantra (Inde) et du Tao (Chine), reprises par ce médecin allemand dans les années 40, et les exercices de De Gasquet reprennent des pratiques yogiques.

Les muscles du plancher pelvien, qui soutiennent l’utérus, la vessie, le rectum et l’intestin grêle, sont également connus sous le nom de « muscles de Kegel ». Ils ont en effet été étudiés pour la première fois en 1948 par le Dr Arnold Kegel, le gynécologue qui inventa les exercices permettant la décontraction de l’appareil génital, comme alternative à la chirurgie. Prendre l’habitude de réaliser quotidiennement des exercices de Kegel pourra vous aider à éviter les problèmes du plancher pelvien, dont l’incontinence urinaire et fécale et votre vie sexuelle pourrait également en être améliorée. Le plus important est d’apprendre à isoler les muscles de Kegel et de s’appliquer ensuite à les faire travailler chaque jour. Les hommes peuvent eux aussi renforcer leurs muscles du plancher pelvien grâce à des exercices spécifiques… et c’est important aussi pour leur sexualité !

Demande conseil à ta sage-femme !
Et il n’est jamais trop tard pour aller voir ta sage-femme : beaucoup de femmes n’ont pas fait la rééducation périnéale après leurs accouchements, ou bien l’ont faite et n’ont jamais pratiqué les exercices par la suite. Il peut être très utile de faire quelques séances pour travailler dans le bon sens.

Avertissements avant d’exécuter les exercices

Videz toujours votre vessie. Faire ces exercices alors que vous avez la vessie pleine pourrait affaiblir vos muscles pelviens et vous seriez plus vulnérable aux infections urinaires.

Ne faites pas les exercices pendant que vous urinez, à part lorsque vous essayez de localiser vos muscles pelviens. En interrompant votre flux d’urine, vous risqueriez de souffrir de cystites.

Des infos ici : http://fr.wikihow.com/faire-les-exercices-de-Kegel

Et concernant la méthode De Gasquet : https://sport.toutcomment.com/article/comment-faire-de-la-gym-hypopressive-chez-soi-2963.html

Rejoignez-nous !

Inscription à la lettre d'informations
Soyez informé.e en premier !
(nouveautés, promotions, conférences-ateliers-stages, écrits, vidéos...) 
1 à 2 lettres par mois.

Merci, c'est presque fini, regardez vos mails !